FORUM FERME ! VOUS POUVEZ NOUS RETROUVER SUR
AES . SIDHE






Partagez | 

 

 AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Sam 12 Nov - 20:27





Aedhan Graham Kingkade
Ft Jensen Ackles Vampire




Etat Civil
Âge : 246 ans
Métier : Bookmaker (Combats de Chiens)
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Date de naissance : 14 mai 1766
Origine(s) : Écossais
Signes particuliers : Il ne se passe jamais de son paquet de cigarette, on pourrait dire qu'il fume comme un pompier oui... On pourrait. Ne vous choquez pas si vous l'entendez lancer des "Shit" à tout va, c'est devenu un réflexe. Il y'a un moyen plutôt sympathique pour savoir si vous l'énervez : ses prunelles émeraude virent dorées lorsque c'est le cas.

Etat Surnaturel
Race : Vampire
Rang : Il en a pas, et de toute façon il n'en voudrait pas.
Alignement : Mauvais.
Capacité Spéciale : Aedhan a la capacité de se transformer en Loup. Un loup un peu plus grand que la normale à la robe aussi noire que le charbon et aux iris dorées. N'espérez donc pas voir un museau rose ou même gris.
Faiblesses : Il a une grande faiblesse, celle-ci réside en son côté sanguin. Aedhan a tendance à se laisser trop facilement emporter par ses ressentis. Par moment, il ne parvient pas à se contrôler, ce qui l'oblige à faire couler le sang d'autrui ou même le sien.



En savoir plus



Mes Sentiments vis à vis du Traité Requiem : « Il peut avoir de sacré avantages, s’il a été instauré c’est bien pour une raison non ? Pourquoi irais-je contredire un traité que le Prince lui-même se tue à protéger ? Je veux dire, je suis le mouvement, sans broncher, de toute façon ça ne peut pas être pire. J’ai confiance en ce traité, tout comme j’ai confiance en Angelus, ça s’arrête là il n’y a pas à discuter. Maintenant, casses-toi avec tes questions, c’est pas la zoo public. En plus t’as une tâche sur ta chemise. ».
Depuis combien de temps suis-je en ville, pourquoi : « T'essayes de me psychanaliser ou quoi ? Je t'avais dis de te barrer ! Et J’ai bien envie de dire ça ne te regarde pas mais… Bon. Soit. Depuis plus longtemps que toi mon grand. Si si je te jure. Ca fait déjà plus de 200 ans. Pour quelles raisons ? Parce que je trouvais ton arrière grand-mère plutôt jolie à regarder… Dommage que toi tu ais sauté une génération, t’es tombée sur la mauvaise… ». Il grimaça. « Je plaisante, fais pas cette tête. Pourquoi un Ecossais s’est tiré de chez lui ? Bah tout simplement parce que j’ai suivi mon Sire et que malgré tous mes efforts je peux pas m’en séparer trop longtemps. Pi faut dire que la Nouvelle-Orléans, c’est chouette aussi comme ville. Mieux que la France. ».
Ma Situation : « Mon premier contact a été en cette fraîche nuit française, j’avais un peu trop bu, je m’en rappelle encore, et elle m’est apparue comme par magie en plein milieu de la rue. J’ai cru que je rêvais, c’était normal après tout, l’homme est tellement faible, ne parlons même pas de son esprit lorsque celui-ci est embrumé par l’alcool. Mais malheureusement pour ma pauvre carcasse, elle disparut sans même répondre à ma question pourtant si simple, j’avais encore mon bon vieil accent Ecossais à l’époque, je l’ai toujours plus ou moins mais après environ 200 passés ici en Amérique, tu finis par choper l’autre accent, forcément. Je ne l’ai revu que quelques jours plus tard, alors que je pensais avoir sérieusement perdu la tête. J’étais un peu perdu à cette époque là, j’errais en France, loin de mon Ecosse, et en plus il n’y avait même pas de jolies femmes à se mettre sous la dent alors imagines mon désarroi… Et Ciara est apparue, comme si de rien était. Tel un miracle sorti de je ne savais trop où. On s’est vu plusieurs fois, autour d’un verre, enfin je buvais, elle pas vraiment, je me suis toujours demandé pourquoi… Et j’ai fini par avoir ma réponse, lentement mais sûrement, bien plus tard. Imaginez ma tête quand elle m’a avoué qu’elle était loin d’être humaine. J’étais sobre, et pourtant… Ma curiosité était tellement mal placée que je ne l’ai pas forcément pris « mal », j’ai un peu flippé sur le coup, un peu quand même, mais ça m’intriguait tellement plus, et je voulais tellement voir et savoir, que finalement… J’ai plutôt bien pris la chose. Pire encore, je m’y suis réellement intéressé. Jusqu’à ce que Ciara accepte de me transformer. Non pas que je l’ai bassiné avec ça, mais j’étais curieux, jeune, et très curieux, et surtout… Je n’avais plus rien à perdre en cette période de révolution française, j’étais un étranger, qui aurait probablement fini sous le couperet de la guillotine pour x ou y raison. Alors je suis devenu ce que je suis aujourd’hui. Mais ça a été beaucoup plus dur que prévu. Si au début je trouvais la morsure très très… Très agréable et plutôt jouissive, la donne à vite changer. Lorsque vous vous rapprochez de la mort, la peur finit tout de même par vous tirailler, peu importe à quel niveau se trouve votre courage. Puis s’en est suivit la plus dure partie, si vous croyez que la mort est l’acheminement final, vous vous trompez. Je ne regrette pas l’avoir subi, j’aime être ce que je suis, mais la douleur on s’en rappelle toujours très bien. Enfin plus ou moins… Sentir ses organes se tordre aussi facilement que de la pâte à modeler ça ne fait pas réellement plaisir… Bref, assez parler de ça ça va, ça pourrait m’énerver. Quoi qu’il en soit, puisque j’ai suivi Ciara jusqu’ici, nul doute qu’elle est toujours dans le coin. Oh j’ai bien essayé de prendre mon entière indépendance, mais rien n’y a fait, le fait est que je ne peux pas rester trop loin de mon Sire. Elle a beau avoir un caractère de merde, j’en ai un aussi et je dois admettre que je la considère comme ma famille, elle et Angelus, la classe je sais, mais ce n’est pas parce que je côtoie le Prince que je me permets de lui cracher à la tronche. Ca non, je rumine… Parfois, je grogne aussi mais c’est toujours respectueux. Comment ça vous me croyez pas ? Vous êtes nuls. ». Blanc. « Je crois que la chose la plus drôle, a été la première fois que j’ai pu me transformer en loup. Oui, au début j’ai pas très bien compris. Je veux dire, pourquoi un loup, totalement noir de surcroît hein ? Je suis aussi mauvais que ça ? Peut-être bien en fait… Mais je m’y suis fais, et à vrai dire, j’adore ça maintenant. J’adore ma capacité, et ça peut excuser bien des cadavres… Il arrive même qu’on me prenne pour un Loup Garou, imaginez comme ça peut être amusant ! J’aime en user parfois, mais pas trop souvent, pour ne pas oublier ce que je suis réellement. Peu de personnes connaissent cette capacité, et à vrai dire lorsque je suis sous cette forme je ne supporte pas qu’on me touche, je veux dire, je suis pas un chien ! Les seuls qui y arrivent, et encore selon mon humeur, sont tout simplement mon Sire et Angelus. Une main ça va vite à être attrapée, donc oui, ça dépend réellement de mon humeur. Mais faut pas croire, j’aime ma non-vie, je m’amuse beaucoup plus qu’avant. La France a marqué un tournant dans ma vie, et je ne suis pas mécontent d’être ici, au moins je peux faire ce que je veux, presque. ».




Mon Test Rp




Choix du test Rp :
[ ] Test Libre.
[X] Test Guidé.

____

Citation :
La nuit vient de tomber sur la Nouvelle Orléans, et Aedhan a décidé d'aller rendre visite à Angelus, pour une raison qui ne regarde que lui. Seulement, en chemin, il croisera son Sire, Ciara, en pleine discussion avec Rayhan. La Vampire semble particulièrement absorbée par ce que lui dit le jeune homme, mais il ne peut déceler d'avantage au niveau de ses réactions tandis que le Mage semble plutôt satisfait de la rencontre. Encore en train d'approcher son Sire ? Pourquoi ? Il semble en tout cas vouloir se rapprocher de la Vampire sans que cette dernière n'esquisse le moindre mouvement. Que fait alors Aedhan dans cette situation ? Que pense-t-il et ressent-il face à cette situation ? Essaie de décrire le tout en évitant d'utiliser les personnages secondaires.

« COME HOME PLEASE. »
SUCH AN INSANITY.


Les paupières papillonnèrent, laissant entrapercevoir les prunelles couleur émeraude aux reflets parfois dorés. D’un geste automatique il envoya voler la couverture qui ne servait jamais à grand-chose. Assis, il contempla un instant la pièce qu’il occupait, presque assez grande pour en faire un appartement – presque. Le vampire passait peu de temps ici, la majeure partie de son existence, il l’a passait entre le manoir de son cher Prince et les rues de la Nouvelle-Orléans, ou encore même les bois, et autres parcelles qui pouvaient faire penser à une forêt. S’étirant, il s’échappa bien vite du lit, pas le temps de traîner, il devait faire ce qu’il faisait de mieux : traînasser et chasser s’il pouvait. C’est ainsi qu’à peine debout, il avait atterri dans les rues sombres. Aedhan s’arrêta rapidement dans un bar, il ne but rien mais se contenta s’apprécier sa première cigarette de la nuit. Les trouillards s’étaient déjà calfeutrés chez eux, tandis que les plus téméraires arpentaient les rues en quête « d’aventures ». En temps normal, il les aurait traité de dingues, du moins à l’époque, mais aujourd’hui… Plus il y’avait de « dingues » et plus il avait de chance de croquer un joli minois ce soir. Car toutes les nuits c’était plus ou moins la même chose. Essayer d’avoir une âme charitable et consentante à croquer, afin de ne pas s’attirer les foudres de l’autorité suprême. Les poches de Sang ? Une grosse blague pour lui, même s’il respectait assez Angelus pour s’y plier s’il fallait. Néanmoins, Aedhan ne laissait jamais passer une occasion pour pouvoir directement se nourrir sur une proie frétillante, comme il se plaisait à le dire à qui voulait l’entendre. Une nouvelle bouffée de nicotine et la fumée s’échappait déjà de ses narines, lentement et sournoisement. Un coup d’œil donné en direction du pauvre barman, puis un fin sourire en coin tandis que deux jolies hirondelles passaient à côté de lui. L’odeur de l’alcool emplissait ses narines de façon peu ragoûtantes, lui qui s’était autrefois adonné aux plaisirs de ce liquide fort avait dû arrêter, mais il ne s’en plaignait pas non. Sa dernière grosse « cuite » comme ils disaient maintenant remontaient en 1789, autant dire que ça faisait vraiment… Vraiment très longtemps. Pas de combats de chiens ce soir, pas de paris… Il était donc libre comme l’air, même si lorsqu’il n’y en avait pas, il se sentait comme « vide », pas d’excuse pour se défouler, il ne pourrait qu’aller courir cette nuit, ou embêter Angelus… Tiens, en parlant d’Angelus. Aedhan se leva d’un bond de son siège, écrasant son mégot sur le comptoir sans la moindre gêne malgré le regard réprobateur du barman. Qu’il essaye de l’engueuler et il aurait à faire à ses canines. Un dernier regard noir adressé à l’homme puis il s’éclipsa sans demander son reste, et sans même que le type n’ait eu le temps de dire ouf.

Ayant reprit une vitesse de « marche » normale, les mains dans les poches, il observait les « dingues » passer dans les rues, effleurer du bout du doigt cette non-vie dont ils rêvaient. « Crétins. ». Crétins oui et non, il les aimait bien ces crétins, enfin surtout ces crétines. L’air sérieux, il finit par ne plus y prêter attention, car pour l’heure, il ne devait faire qu’une seule chose : aller voir Angelus et fuir avant que celui-ci n’ait une envie soudaine de faire une partie de tennis à la wii, vous vous êtes déjà mangé la manette en pleines canines vous ? Non ? Lui, si. Penchant la tête sur le côté, il se décida à passer par les plus petites ruelles, il allait d’ailleurs accélérer le pas quand une odeur familière et surtout… Une silhouette familière attira son attention. Trop loin pour entendre la conversation (ou peut-être qu’il ne le voulait tout simplement pas en fait) il resta dans son coin, tapis dans l’ombre, et quelle ne fut pas la surprise lorsqu’il reconnut là son Sire adoré. Toutefois, aller la voir n’était pas une mauvaise idée, et il le comprit bien vite en apercevant la seconde silhouette. Il n’en fallut pas plus à Aedhan pour virer au doré et voir rouge. Dans sa tête : « Qu’est ce que con fiche ici ? ». Grondant pour lui tout seul, il se fit violence pour ne pas se jeter sur Rayhan et lui arracher la tête, au lieu de ça, il observa pendant de longues secondes qui lui parurent une éternité. Les sens en éveil, la colère s’insinuant dans ses veines il ne quittait pas l’homme des yeux. Celui qui savait presque tout sans qu’il ne sache pourquoi, ni même comment. Aedhan ne comprenait toujours pas d’ailleurs, comment ce naze arrivait à lui ressortir des éléments de sa « non-vie » alors qu’il n’était même pas avec lui dans ces moments-là. Fronçant les sourcils, le vampire n’aimait pas la tournure des choses, le gamin avait l’air de bien s’en tirer avec son Sire, ce qui ne lui plaisait pas du tout. Depuis son coin paumé dans l’obscurité, il restait immobile, comme s’il traquait une proie, attendant que celle-ci ne fasse le moindre faux pas. Faux pas qui ne vint pour ainsi dire jamais, et dans son fort intérieur, la colère qui montait jusqu’à l’en étouffer de rage. Pourquoi ? Il n’aurait pas pu réellement l’expliquer, on ne s’approchait pas d’elle, point final. Si la bête grondait, le vampire ne bougeait toujours pas, mais dans son esprit germait l’idée de venir troubler cette entrevue, oui, il allait falloir qu’il bouge. Définitivement. Hors de question d’y aller sous forme animale, même s’il aurait adoré lui arracher la tête, ou non mieux, le blesser juste assez pour arracher la trachée et autres organes les uns après les autres. Oui, son côté animal en frétillait d’impatience rien qu’à l’idée, mais non il ne pouvait pas… Parce que ce n’était pas « humain », mais pourquoi chercher à se rabaisser à ce statut qu’il n’avait plus ? Une grimace déforma ses traits rien qu’à cette pensée d’humanité. Il aurait pu en vomir. Bon, l’heure n’était plus à la rêvasserie. Ni de une ni de deux, Aedhan sortit de sa cachette, mains dans les poches pour cacher ses poings serrés qui étaient en train d’exploser ses jointures. Un grand sourire hypocrite apparut alors qu’il arrivait au niveau de Ciara, mais il ne l’observait pas elle, juste… Lui. L’autre merdeux là. « Tiens, que fais-tu donc tout seul en pleine nuit ? Je pensais qu’on s’était compris toi et moi la dernière fois… ».





Histoire/Liens







« PART ONE. »
FORGIVE ME MY LORD ‘CAUSE I SINNED.


Ecosse, 1789.
Les draps blancs caressaient ses jambes dénudées, son rire ravivait l’espoir de n’importe quel homme. Elle était si belle, si douce, et cette nuit là, elle était sienne. Il l’avait rejoint un peu plus tôt dans la soirée, se faufilant par sa fenêtre, tel un voleur. Il avait souri, oh oui, tant la chose était drôle, tant il se sentait libre dans cette ville perdue. Si Aedhan était en Ecosse, il n’avait d’Ecossais que ses origines, rien d’autre. Personne ne le jugeait apte à faire parti de cette famille, personne, sauf peut-être sa mère. Son frère il n’en savait trop rien, et ça ne le préoccupait pas plus que ça. En cette fraîche nuit, il ne donnait qu’une raison supplémentaire à son père pour le renier. Le jeune homme n’était pas dupe, il savait bien que son géniteur en mourrait d’envie depuis des années maintenant, grand bien lui fasse. Il ne comprenait pas pourquoi sa mère tenait tant à ce qu’il ne le soit pas, après tout il ne serait jamais assez bien, comparé à son cadet, c’était évident, et cela faisait bien longtemps qu’il avait abandonné l’idée de répondre à ses obligations. Son côté séducteur était plutôt mal vu, après tout, ils ne vivaient que pour les mariages entre bonnes familles, pratique ridicule à ses yeux comme toutes les autres d’ailleurs.

Allongé dans ce lit qu’il s’était approprié pour la nuit, et dont il avait par la même, récupéré la détentrice, il s’amusait à dessiner chacune des courbes de cette silhouette tentatrice. Si Aedhan avait pu la manger, nul doute qu’il l’aurait fait, tant son regard envers elle n’avait rien de puritain. « Tu reviendras demain ? ». Il avait haussé les épaules, un sourire se dessinant peu à peu sur ses lèvres. Oh, il ne comptait pas partir cette nuit. A l’aube sans doute, ou peut-être même dans l’après-midi, mais il finirait par s’enfuir, comme à chaque fois. Même si elle avait quelque chose que les autres n’avaient pas. Il ne saurait dire pourquoi. « Peut-être que oui, ou peut-être que non. ». Un sourire en coin marquait sans doute le signe du jeu. Un jeu dangereux, et pourtant il était loin de se douter qu’il ne la reverrait plus, cette jolie chose aux courbes délicates. Plus jamais il ne pourrait les effleurer. La nuit était tombée depuis plusieurs heures à présent, et ne restait dans ce lit que deux corps endormis. Car il avait fini par sombrer doucement, se laissant bercer par un sommeil qui se voulait réparateur. Mais cette nuit allait marquer un nouveau départ. Le point de non retour.

Allongé de tout son long dans ce lit qui ne lui appartenait même pas, Aedhan n’avait pas vu la nuit passer. Ouvrant les yeux l’un après l’autre, il grimaça avant de s’étirer. Lorsqu’il chercha doucement à se tirer du lit en toute discrétion, il manqua de se casser la figure à cause du sol glissant. Instinctivement, il jura avant de se frotter les yeux et de noter la présence d’un liquide poisseux sur sa peau. Arquant un sourcil, il analysa pendant quelques secondes avant de comprendre. Les yeux ronds, il se redressa lentement pour voir que les draps avaient également été maculés. D’un geste toujours aussi lent, il réussit à se remettre sur ses pieds avant d’apercevoir le corps inanimé de sa belle qui gisait quelques mètres plus loin. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, il ne put qu’assister impuissant à l’entrée fracassante de l’un des proches de la jeune femme. Inutile de dire que l’affaire ne tarda pas à faire le tour du coin. Ni de une, ni de deux, Aedhan ne chercha pas. Ce jour-là, il s’habilla en vitesse et fila exactement comme il était entré : c'est-à-dire par la fenêtre, comme un vulgaire voleur aurait pu le faire. Cette sombre journée marqua également son départ définitif d’Ecosse. Sans même prendre le temps de faire ses adieux, il disparut avant de finir sous les verrous.


« PART TWO. »
WE JUST MET AND NOW I CAN’T STOP THINKING.


France, 1789. Révolution Française.
De Mac Laine, il devint Kingkade. Il ne garda de cette Ecosse que son prénom et ses origines contre lesquelles il ne pouvait rien faire.

D’un pas chancelant, il avançait dans les rues. Celles-ci empestaient encore la mort et le sang séché. Ne parlons même pas de la place publique qui avait vu il ne savait combien de têtes se faire détacher de leurs corps. C’est en tant qu’invisible qu’il observa la France mettre ses villes à feu et à sang. Lui n’était qu’un étranger, un errant qui ne pouvait lutter contre cet accent qui le trahissait. Oh il avait bien essayé de se noyer dans la masse et de parler un peu le français mais… Il n’était pas franchement doué pour ça. Le jeune homme commença même à regretter sa chère Ecosse, tout était tellement plus simple là-bas, qu’ici c’en était presque l’Enfer.

Ce soir-là, il avait eu la merveilleuse idée de boire… Trop. Les verres avaient défilés dans ses mains et il ne s’était pas arrêté, perdu dans ses pensées, ses ressentis. Perdu tout court. L’alcool n’avait rien arrangé, ne faisant que mélanger inlassablement son esprit relativement malade à ce moment là. Le charme à la française, il ne le vit pas. Pas à cette période en tout cas, tout n’était que désordre et chaos, de quoi l’embrouiller un peu plus, lui qui n’avait pourtant pas besoin de ça. Fermant les yeux, il ne voyait défiler que des têtes. Horribles têtes figées dans une dernière expression macabre : celle de la terreur. La peur de mourir. Aedhan souffla, son verre en main, il ne pensait plus droit, ne voyait même plus droit, et c’est ivre mort qu’il sortit de cette sombre taverne à l’odeur cramoisie. Une fois dehors, il renifla et grimaça, ça sentait la mort, ça suintait de tous ces murs pourris. « Sombres fous. ». Quoi qu’il en dise, il ne pouvait s’empêcher de vouloir en voir plus, il ne pouvait même lutter contre ça. Cette curiosité mal placée qui le poussait presque à guetter ce qu’il se passait dans chaque maisonnée, pour essayer de comprendre. Comprendre ce pays qui partait en fumée, lui, pauvre Ecossais ne comprenait rien, mais il les laissait faire. Oh oui, il observait, sans doute pour mieux s’instruire, ou se faire vomir, au choix. Lorsque sa dernière chope fut vide, il se contenta de la jeter dans un coin, titubant. Une maison ? Il n’en avait pas vraiment, dormant dans une auberge quand il arrivait à retrouver son chemin. A cette période de sa vie, Aedhan manquait cruellement de but, ou même d’engouement. Tous les prétextes étaient bons pour s’amuser, céder à ses envies mais ici rien ne lui faisait réellement envie hormis la boisson, et encore. Quand il n’assistait pas aux exécutions, quitte à se prendre une tête en pleine face, il restait dans un coin tapis dans l’ombre.

Mais ce soir-là, la donne allait changer. Ivre, il manqua à plusieurs reprises de se casser la figure, glissant dans la boue ou tout simplement à cause de cailloux. Ce n’est que lorsqu’il tourna à l’angle d’une rue qu’il la vit, à quelques mètres, telle une apparition saugrenue. Plissant les yeux, il ne distingua que la silhouette, et tenta maladroitement de se rapprocher. Fermant les yeux, il passa une main sur son visage, prenant appui contre le mur d’une bâtisse en grognant. « Tu hallucines… ». Mais non. Quand ses prunelles émeraude furent à nouveau visibles, la brune était toujours là. Les yeux vitreux, il souffla, pestant contre lui-même, elle ne pouvait pas être réelle, elle était bien trop belle pour l’être. Ici, elles étaient loin d’avoir cette beauté fragile, cette… « Qui êtes-vous ? ». Fronçant les sourcils, il se remit à avancer, alors qu’elle ne lui offrait que le silence. Il était comme seul face à lui-même. Puis, en un clignement d’yeux, elle avait disparu. Instinctivement, Aedhan se retourna violemment, la cherchant du regard mais il n’y avait plus rien, hormis la rue et le reflet pâle de la lune, ou encore la lumière faiblardes des flammes. Grommelant contre lui-même, il se laissa tomber par terre, puis rampa contre le mur de la maison et souffla, le mal de tête arrivait.



« PART THREE. »
OH PLEASE. BE MAD.


Nouvelle Orléans, 2011.

« Je mise tout sur Rocky. ». Les prunelles émeraude se posèrent sur l’homme qui venait de parler sans même avoir attendu. Lèvres pincées, un sourire narquois finit par étirer ses traits tandis que le vampire se redressait un peu plus. Carnet en main, il notait puis ramassait l’argent. « Tu m’as l’air bien sûr de toi. ». Haussant un sourcil, il toisait le brun du regard pendant quelques secondes, celui-ci semblait sûr de son choix. Face au silence du type, Aedhan haussa les épaules et gribouilla sur son calepin. « Bien. C’est noté. Par ici la monnaie confident-guy. ». Son sourire s’étira, il adorait ça. Les grosses mises avaient toujours ce petit côté excitant. Il lui arrivait même parfois de parier sur… Lui-même. Lorsque le type eut donné sa mise et qu’il s’éloigna, Aedhan pouffa discrètement, même si le Rottweiler était une sacré bête et qu’il avait gagné pas mal de combats, ça ne faisait pas de lui le grand héros de la soirée. Les aboiements se mêlaient aux hurlements des propriétaires et des fanatiques, pendant ce laps de temps, le vampire continuait de faire gentiment ses comptes, jetant des coups d’œil de temps à autre. Quand ils se mirent tous à hurler en cœur, il se boucha gentiment les oreilles, ces humains, tous obligés de crier à la mort dès qu’il gagnait un peu de fric. Un soupir s’échappa de ses lèvres alors qu’il séparait les tas pour remettre les gains aux heureux gagnants. Remis dans sa cage, le grand Rocky continuait de grogner et de baver comme un forcené, désireux de retourner blesser un autre chien malchanceux. Ou pire, en tuer un autre. Le moment qu’Aedhan haïssait le plus était celui-là, lorsque les affamés du gain se précipitaient tous pour récupérer leurs précieux billets. Il ne suffirait que d’un pas de travers pour l’énerver. D’ailleurs, il reculait déjà d’un pas, attendant le bon moment pour leur dire de rester derrière la ligne. Il continuait de compter, machinalement, alors que les pauvres humains s’impatientaient et que ce maudit chien ne cessait de beugler. Du vert, ses prunelles virèrent doucement au doré, il la sentait monter la colère, l’étouffement stupide que provoquait cette masse d’êtres inférieurs. L’un fit d’ailleurs l’erreur de s’approcher un peu trop. « Grouille-toi, l’autre va bientôt commencer. ». Le vampire posa son regard sur celui qui osait presque le toucher, se stoppant dans ses comptes. « Dégage. A moins que tu ne préfères avoir moins d’argent que prévu ? Si c’est ce que tu souhaites ça peut s’arranger. ». Il lui tendait déjà un simple billet vert. Intérieurement, la bête grondait, cela commençait par un ronronnement puis risquait de finir en effusion de sang, il le savait. Il la connaissait. Le type recula, sage décision puis il finit son tri et distribua les récompenses à tous ces affamés. Il prit les prochains paris et alors que tout le monde retournait observer « l’arène », lui, s’éclipsait sagement dans l’ombre.

***


Les aboiements et les hurlements frénétiques de ces humains paraissaient aussi élevés que si une chaine hi-fi avait été mise sur son volume maximal. Se secouant de tout son long, il détendait chacun de ses membres. Ses prunelles se firent à l’obscurité sans aucun mal, ainsi tapis dans l’ombre, personne ne pouvait le distinguer, n’apparaissait que ses iris dorée ou encore le reflet fluorescent si une lumière était dirigée vers lui. Mais ce n’était pas le cas. Comme à chaque fois, il prenait lentement conscience de son environnement, observant de chaque côté, claquant des dents ou remuant les oreilles. Jusqu’au moment où il se mettait toujours à avancer, passant lentement la porte. Il esquivait agilement les mouvements brusques de ces imbéciles, n’hésitant pas à gronder si l’un d’eux essayait de le toucher, mais rares étaient les humains aussi fous pour tenter de le faire. Personne ne connaissait le prochain adversaire de ce cher Rocky hormis lui, et il ne se dirigeait pas n’importe où d’ailleurs. Si certains regards se posaient sur son allure canine, il n’en avait cure. Rattrapé par l’instinct, il ne voulait qu’une chose : réduire à néant ce chien galeux aussi répugnant qu’un vieux bulldog ayant des problèmes de dentitions et bavant à tout va. Là était son but : se laisser complètement aller à cet instinct animal, sauvage. Ainsi sous cette forme personne n’irait hurler au scandale, personne n’irait dire qu’un vampire avait osé tuer ne serait-ce qu’un pauvre animal. Le maître tenait fermement son chien tandis qu’Aedhan entrait dans l’arène, les oreilles droites, bougeant au rythme des sons et des exclamations. Oui, l’effet de surprise était plutôt jouissif à chaque fois. Certains, des habitués, le connaissait bien, ce loup noir qui participait à des combats brutaux de chiens prétentieux. D’autres… Ignoraient jusqu’à sa présence dans l’enceinte. Tout le monde se demandait, à qui il pouvait bien appartenir. S’ils voyaient Ciara dans les parages, nul doute qu’ils comprendraient rapidement. Il était même étonnant qu’un certains calme ait empli « la salle », avait-il réussi à faire taire tous ces clapets finalement ? Apparemment oui. Certaines protestations percèrent jusqu’à ses tympans mais il n’y prêta pas attention, ses iris se posaient déjà sur sa cible, sa proie. Si le vampire était toujours là, l’animal parlait également. Il ne fait pas parti de la meute, il n’est pas de la famille. Ceux qui n’en font pas partis sont des ennemis. A massacrer. Le Rottweiler aboyait, comme si ses nerfs allaient lâcher, comme s’il comprenait à quel genre d’adversaire il avait à faire. « Ose essayer de me renifler les fesses et je te démoli. ». Bien évidemment, ces paroles là ne pouvaient pas sortir de sa gueule, un loup ne parlait pas mais ça ne l’empêchait pas de penser pour lui-même. Mais gare lorsque l’instinct entier parlait au détriment de la raison, la bête aussi bien animale que vampirique pouvait faire des dégâts. Jouer sur l’imprévisibilité, Aedhan adorait ça lorsqu’il était transformé, non pas qu’il pense technique, mais il observait toujours sa proie avant de se jeter dans une chasse effrénée ou avant de tuer. Oui, car il n’y allait pas par quatre chemins en général.

Sa queue se balançait lentement tandis que l’excitation était à son comble, aussi bien du côté animal que du côté humain. Aedhan se tenait droit et aussi immobile qu’un piquet jusqu’à ce que finalement l’instinct ne le rattrape. Aussitôt, il s’abaissa légèrement, écartant les pattes, comme prêt à bondir. Les oreilles en arrière, il se mit à gronder, montrant les crocs. Rocky fut lâché. Il ne fallut pas longtemps à cette grosse brute pour lui foncer dessus comme prévu. Loin de se laisser impressionner, le loup s’écarta alors que l’autre essayait de lui mordre le flanc. Hors de question. Grognant, l’assaut était lancé, il riposta aussi férocement que son adversaire. Il ne suffisait que d’un coup pour le terrasser. Si Aedhan l’attrapait à la gorge, c’en était fini. Autour d’eux, les humains s’excitaient, le maître de Rocky lui hurlait ce qu’il devait faire, comme si le chien était capable de comprendre chaque mot… Pathétique. Le combat durait depuis quelques bonnes minutes, le loup glapit face à une morsure mais ne se laissa pas perturber, s’il sentait le sang couler le long de sa patte arrière, il savait qu’en quelques secondes ce ne serait plus le cas et la douleur semblait si infime comparée à toute cette sauvagerie qu’il avait accumulé et qu’il laissait s’exprimer. Il n’apprécia pas le coup fourbe de ce maudit chien, et profita d’un mauvais positionnement pour lui rentrer dedans. La gueule ouverte, il se débattit encore quelques secondes jusqu’à finalement atteindre son but. La gorge de Rocky entre ses mâchoires il fit pression, s’accrochant après elle, transperçant la chair et faisant couler le sang, doux parfum que cette chose là même si ça ne valait pas celui de ceux qui pestaient ou acclamaient. Le chien gémit tandis qu’il continuait de lutter pour se défaire de cette gueule qui le tenait fermement. Mais Aedhan ne lâchait pas. En position supérieure, il obligea le chien à se coucher. Le sang de l’animal coulait le long de son museau et jusqu’à sa propre gorge. Le loup grondait férocement, n’hésitant pas à resserrer sa prise au maximum. Il fallut encore quelques secondes supplémentaires alors que le chien s’étouffait et perdait beaucoup de son liquide vital. Oreilles en arrière, il ne lâcha doucement prise que lorsque ce Rocky Superstar devint aussi inerte qu’un pantin désarticulé.

Le maître protesta, se jetant dans l’arène pour aller voir l’état de son pauvre chien réduit en miette. Aedhan se trouvait toujours près de sa proie, comme s’il s’agissait d’un vulgaire gibier. Quand l’homme s’approcha il montra les crocs en grognant, menaçant de lui bouffer la main avant de finalement s’éclipser lentement vers la sortie, se léchant les babines encore maculées du sang qu’il avait fait verser. « Aucun animal ne pouvait battre mon chien ! Ce n’en est même pas un. ». En entendant cela, il se retourna violemment, prêt à lui bondir dessus, mais voir la terreur dans les yeux de l’homme qui venait juste de trébucher dans le cadavre de son chien était suffisant, il retourna dans la pénombre, là d’où il venait. Et il se sentait… Beaucoup mieux. C’est un vampire clinquant et souriant qui réapparut dans la salle pour donner les gains et ramasser le pactole.

LIENS
'CAUSE HAVING FRIENDS IS BETTER.


CIARA A O'MORDHA : Aedhan l'a rencontré une nuit, alors qu'il était complètement ivre mort dans une rue française. Cela remonte déjà à plusieurs années. Oui, beaucoup... Beaucoup d'années. Le vampire se rappelle encore de leur première rencontre, à croire que depuis ce jour il n'a pu sortir Ciara de son esprit. Telle une apparition inespérée, ils avaient fait connaissance, et après plusieurs mois de conversations, Aedhan apprit à mettre un pied dans ce monde qu'il connait aujourd'hui grâce à elle. La curiosité l'ayant emporté, il était hors de question qu'il ne la laisse s'envoler comme ça. Et quelle "chance", lorsqu'elle lui offrit la non-vie. Bon, il n'a pas du tout aimé l'Etreinte, mais comme il dit ce n'était "qu'un mauvais passage". Depuis cette nuit là, il ne peut réellement se passer d'elle. Ce n'est pas un lien d'amour qui les unis, mais cela ne l'empêche pas d'être fort. Aedhan l'a suivit après être devenu son infant, et ne l'a plus vraiment quitté. Enfin, il a bien essayé de prendre son entière indépendance, et de s'éloigner, mais il est revenu au galop. L'infant fait confiance à son Sire de manière inconsidérée, il est celui qui brise la glace grâce à son impulsivité et il ne se lasse jamais de taquiner Ciara, non pas pour l'humilier ou quoi que ce soit d'autre, non, il l'aide juste à sortir de ses retranchements (lorsqu'il y arrive). Dévoué, il ferait n'importe quoi pour elle, et peut parfois même se la jouer un peu "surprotecteur", grognant dès que quelqu'un s'approche trop près d'elle à son goût (sans doute le côté territorial). Si Aedhan sait y faire pour briser la glace, Ciara, elle, est celle qui à contrario, l'aide à se rapprocher de la raison lorsque son instinct prend le dessus. Le vampire a besoin d'elle et il le sait, mais attention, n'allez pas croire qu'il se permet de faire tout et n'importe quoi. Il sait que s'il va trop loin il risque... Gros. Il taquine, s'oppose à elle par esprit de contradiction, mais s'il peut éviter la laisse, il le fait sans hésiter.


CAIN E. ACKERLEY : Imaginez un instant. Vous êtes tranquillement "chez vous" dans un couloir, vous avancez parce qu'un "meeting" auquel vous n'êtes pas franchement invité se prépare, et vous tombez nez à nez avec un "chien". Et bien il n'en fallu pas plus à Aedhan pour toiser d'un drôle d'air cet être qui venait de rentrer et poser les pieds dans la demeure de son Prince, accessoirement son pseudo "chez lui", oui parce qu'il entre, il sort, sans cesse de cet endroit. Comme à son habitude, le vampire l'a observé, analysé d'un mauvais oeil, jusqu'à finalement tourner un peu autour du dit Caïn, chose qui n'a probablement pas dû plaire au principal concerné, mais ça Aedhan s'en fichait bien. Mais contre toute attente, la discussion fut de mise, le vampire ouvrit la bouche et de fil en aiguille, ils ont trouvé des terrains d'ententes qu'ils n'auraient pas imaginés, surtout Aedhan. Après cette discussion qui dura bien deux bonnes heures si ce n'est plus, les deux se sont quittés, définitivement bien partis en terme d'entente cordiale voir même amicale. Pour le coup, le vampire n'y aurait jamais cru, mais un ami loup pouvait toujours servir, bah oui, il avait beau être un vampire il aimait bien se dégourdir les pattes, qui plus est, se transformer en loup lui donnait l'occasion de s'amuser encore plus qu'en ayant l'apparence humaine. Ca pouvait donner des excuses... Quoi qu'il en soit, Caïn et Aedhan se sont revus trois semaines plus tard, et cela scella définitivement leur relation. Aedhan fut l'oreille attentive. Il parlait mais ne se confiait encore pas de trop, préférant user de son humour et de conversations impersonnelles. Ce qui attira le plus l'attention du vampire, ce fut cette révélation concernant une humaine. Une humaine qu'il connaissait plus que bien. Il mit immédiatement en garde son ami, oui car il le considère quand même comme son ami, ce n'est pas un vampire certes mais c'est un ami. Depuis, Aedhan cherche à mettre le fin mot sur cette histoire, s'il y'a bien une chose qu'il déteste, c'est qu'on s'approche un peu trop de "sa famille" ou de ses amis, s'il doit jouer les faux pour obtenir des informations, il le fera. En attendant, on ne touche pas Caïn, et il ne cesse de le mettre en garde.

SINEAD E. MIDDLETON : Alors qu'il souhaitait juste rentrer dans un bar pour aller chasser de la jolie fille, Aedhan tomba sans le vouloir sur Sinead, une blonde relativement élancée qui était plutôt sexy fallait l'admettre. Malheureusement (ou heureusement... Quoi que.), le vampire adorait cracher sa fumée de cigarette partout, ce qui ne plut pas à la demoiselle. D'humeur taquine ce soir là, Aedhan ne s'arrêta pas et continua d'envoyer sa fumée vers Sinead qui n'apprécia pas du tout et le lui fit bien comprendre. En moins de quelques secondes elle le gifla, ce qui mit instinctivement notre Aedhan en colère, parce qu'on ne le touchait pas aussi facilement. Canines sorties et mise en évidence aux yeux de la blonde, il voulut lui faire la peau, parce que... Elle l'avait agacé et c'était une assez bonne raison pour la mettre en pièce en retour, et pi ce n'était qu'une humaine aussi. Alors qu'il s'apprêtait à lui faire la tête au carré, le plus incroyable se produisit. Au lieu de prendre ses jambes à son cou, elle lui tendit son numéro de téléphone. Ahuri, il l'observa bien pendant plusieurs secondes, complètement... Perdu. La rappeler ? Hors de question, il attendit qu'elle se fut éloigner pour ranger le papier dans sa poche dans le but de le déchirer, plus tard quand elle ne serait plus dans son champ de vision. Ce soir là, Aedhan partit sans demander son reste. Pire encore, il apprit quelques temps plus tard qu'elle avait un lien étrange avec son ami Caïn, raison de plus pour s'en méfier. En attendant, elle lui court après, il déteste ça, veut s'en débarrasser, quitte à la bouffer sans ménagement. Elle est louche, il ne saurait dire encore pourquoi mais elle cache des choses, il le sait, a même averti Caïn. Pour l'heure, il aimerait bien avoir quelques informations, mais lui, n'est pas prêt de lui révéler et de lui céder quoi que ce soit à la blonde.

NOLAN A. TIERSEN : Une envie urgente de faire un tour, de courir, d'hurler à la lune inexistante, mais surtout s'adonner complètement à l'instinct animal. C'est l'envie qu'avait eu soudainement Aedhan cette nuit-là (bien que ce soit assez récurrent). Il était sorti pour se dégourdir un peu dans un coin tranquille, mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'était de tomber sur un exterminateur. Malgré son odorat développé et son ouïe plus qu'avantageuse il ne s'était pas aperçu de la présence du fou à lier. Redressant les oreilles, il n'entendit que la balle siffler près de ses poils noirs. Esquivant la balle de justesse, il glapit avant d'aller se terrer derrière un arbre pour reprendre apparence humaine. Sans se laisser davantage surprendre, il profita de l'étonnement de l'autre pour bondir, le désarmant et le mordant sauvagement, canines sorties. Il ne chercha pas plus loin, et après l'avoir assez affaibli il s'en alla aussi vite, laissant Nolan avec son échec cuisant et une morsure en prime. Aedhan a tendance à beaucoup plus se méfier maintenant, mais si de son côté Nolan cherche à lui faire face à nouveau, le vampire, lui, n'hésiterait pas à le manger vivant s'il tentait une nouvelle fois de s'en prendre à lui.

RAYHAN E. AINSWORTH : Il n'y a rien de plus énervant pour Aedhan que de voir un type louche essayer d'approcher son Sire adoré. Ca a le don de le mettre hors de lui et surtout dans tous ses états. Il se méfie de Rayhan comme s'il s'agissait d'un exterminateur. Il ignore qu'il est en fait un mage. Aedhan n'apprécie guère le jeune homme, pour lui, il n'est qu'un petit insolent doublé probablement d'une "tête de con". En règle générale, chaque fois qu'ils se croisent, le vampire montre les crocs, qu'ils soient canins ou bels et bien humains. Mais ce qui a le don de le perturber, c'est lorsque le mage se met à lui dire ses quatre vérités, usant de choses qu'il n'est pas censé savoir sur lui. Aedhan déteste ça, qu'on s'intéresse à sa vie privée. Malgré tous ses efforts, il ne parvient encore pas à comprendre comment tout cela est possible, à moins que le type ne soit médium, il ne peut expliquer comment il arrive à savoir ce genre de choses sur lui. Quoi qu'il en soit, Aedhan le hait, et n'est pas prêt de réussir à discuter calmement avec Rayhan. Ca promet d'être un dialogue de sourd. Gare aux morsures...




Vous êtes aussi une personne :



Nom/Pseudo: Texas-Flood, Coop-tiff ? MDR
Âge : 22 ans, toutes mes dents j'ai donc pas besoin de permission parentale pour écrire des cochonneries, raconter des bêtises et... Ala
Comment avez-vous connu le forum ? - Haan, vous voulez que je remonte à la toute première fois ? Nan parce que ça date maintenant, ouai ! ça se fêterait d'ailleurs ! *sort* alors euh j'étais venue demander un partenariat pour mon fo de graphisme ouai, c'est ça, et j'avais scotché devant un PV, vivi tout le monde s'en souvient je crois ! Je ne connaissais rien du tout au RPG, je suis venue en mode "boulette" et finalement... Bah je m'en tire plutôt bien si je suis toujours là PTDR
Avez-vous lu le règlement - Placez le code du règlement :
Spoiler:
 
Avez-vous lu le groupe relatif à votre personnage - Placez le code :
Spoiler:
 
Un p'ti mot pour nous ? xD ? - Je vous ayme, et... Bah oui je suis là
J'ai un alibi ! MDR Je suis folle et... Je l'assume oui oui bien, et... J'en pouvais plus de ce bouton "s'enregistrer" qui me faisait de l'oeil, nan vraiment c'était un supplice ! DONC, je remercie le crapounet d'être dans son jour de bonté, et je remercie Salsifie pour ce perso qui... M'inspire, ouai nan oui, je vous bénis et je vous baise les pieds, enfin non... Ca on va éviter, je vous embrasse oui, et j'arrête de parler aussi ! Bref faisons la fiche MDRRR
Ajout : LA BOITE A TROUUUUUUUUUUUUUUUUS ! *prend la porte*





Dernière édition par Aedhan G. Kingkade le Ven 25 Nov - 19:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:11



Je peux te dire bienveeeeeeeeeeeeeeeeenue \o/ T'es le premier champagne

Devine quoi ? En cadeau, tu as le droit à ton test rp, t'es content hin ?

Test rp : Aedhan

La nuit vient de tomber sur la Nouvelle Orléans, et Aedhan a décidé d'aller rendre visite à Angelus, pour une raison qui ne regarde que lui. Seulement, en chemin, il croisera son Sire, Ciara, en pleine discussion avec Rayhan. La Vampire semble particulièrement absorbée par ce que lui dit le jeune homme, mais il ne peut déceler d'avantage au niveau de ses réactions tandis que le Mage semble plutôt satisfait de la rencontre. Encore en train d'approcher son Sire ? Pourquoi ? Il semble en tout cas vouloir se rapprocher de la Vampire sans que cette dernière n'esquisse le moindre mouvement. Que fait alors Aedhan dans cette situation ? Que pense-t-il et ressent-il face à cette situation ? Essaie de décrire le tout en évitant d'utiliser les personnages secondaires.

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:14


MON TEST RP MDRRRR
*l'aura attendu*
et je serais le premier validé ! Je me suis mis cette idée dans la tête Razz
Revenir en haut Aller en bas


Athenahys V. Nightingale

Athenahys
Athenahys


Profil
░ Nombre de messages : 1213
░ Copyright : Texas♦Flood • Moriarty

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:20


    Bienvenue Coopidon *me demandez pas pourquoi ce surnom de biiiip, j'en ai aucune idée Rolling Eyes*

................................................
Revenir en haut Aller en bas


Odalynn R. Nightingale

Odalynn
Odalynn


Profil
░ Nombre de messages : 4498
░ Copyright : Rose / Tumblr.

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:28


MON INFAAAAANT ahem.. MDR

J'peux te dire bienvenue ? Rien que pour te dire bienvenue ? OUAIS HIN
Tu peux enfin faire ton test rp ! Contente du sujet ? MDR

................................................
Le mariage du ciel et de l'ombre ❧



« Les meilleurs ennemis du monde..Voilà ce que nous sommes. Amorce de sourires et de bombes.. Et du mal qu'on s'donne. C'est toi contre moi, on s'y retrouve. On s'y perd. C'est toi contre moi..On se révolte, On se soumet. Mets-toi contre moi.. La guerre encore, On s'y fait. Mets-toi contre moi. Pourvu qu'on reste..Les meilleurs ennemis du monde. Et tant pis si on l'est..Le mariage du ciel et de l'ombre. Je te hais comme tu es. »


Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com/forum


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:29



Bien sûr qu'il est content, il veut squatter chez grand-papa qu'il m'a dis MDR

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Athenahys V. Nightingale

Athenahys
Athenahys


Profil
░ Nombre de messages : 1213
░ Copyright : Texas♦Flood • Moriarty

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:30


    Réjouies toi Lynn, tu vas être grand-maman Razz

................................................
Revenir en haut Aller en bas


Odalynn R. Nightingale

Odalynn
Odalynn


Profil
░ Nombre de messages : 4498
░ Copyright : Rose / Tumblr.

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:32


Ah non hin, j'veux paaaaaaaaaas être grand maman ! MDR

................................................
Le mariage du ciel et de l'ombre ❧



« Les meilleurs ennemis du monde..Voilà ce que nous sommes. Amorce de sourires et de bombes.. Et du mal qu'on s'donne. C'est toi contre moi, on s'y retrouve. On s'y perd. C'est toi contre moi..On se révolte, On se soumet. Mets-toi contre moi.. La guerre encore, On s'y fait. Mets-toi contre moi. Pourvu qu'on reste..Les meilleurs ennemis du monde. Et tant pis si on l'est..Le mariage du ciel et de l'ombre. Je te hais comme tu es. »


Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com/forum


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:38



Azy, on est même pas ensemble que dès que je parle d'être grand-papa on la met grand-maman, attends un peu que je l'invite à diner et que je la présente à mon petit-infant ! ><

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Odalynn R. Nightingale

Odalynn
Odalynn


Profil
░ Nombre de messages : 4498
░ Copyright : Rose / Tumblr.

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:39


Et ça sera qui le menu ? Moi ?

................................................
Le mariage du ciel et de l'ombre ❧



« Les meilleurs ennemis du monde..Voilà ce que nous sommes. Amorce de sourires et de bombes.. Et du mal qu'on s'donne. C'est toi contre moi, on s'y retrouve. On s'y perd. C'est toi contre moi..On se révolte, On se soumet. Mets-toi contre moi.. La guerre encore, On s'y fait. Mets-toi contre moi. Pourvu qu'on reste..Les meilleurs ennemis du monde. Et tant pis si on l'est..Le mariage du ciel et de l'ombre. Je te hais comme tu es. »


Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com/forum


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:40



................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Athenahys V. Nightingale

Athenahys
Athenahys


Profil
░ Nombre de messages : 1213
░ Copyright : Texas♦Flood • Moriarty

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:42


    Il faut qu'elle se rende compte que tu es paaaas du tout fait pour elle voyons, et c'est là que j'interviens, cause it's my job Rolling Eyes

................................................
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 18:58


LES FLOODEURS *tape*

JAY FINI J'ai finiiiiiiiiiiiiiiii *danse de la victoire*
oui moi je squatte moi et je m'accroche,
et pourquoi grand maman ?

"qui a tué grand maman gniagniagnia tous les gens gniagniagnia " Polna pour l'occasion MDR
Revenir en haut Aller en bas


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 19:30


MDR Aedhan, fidèle à lui-même, on va pouvoir se faire notre lieeeeeeeeeeeeen ! Parce que devine quoi ?

Félicitations !

Tu es validé sur Requiem ! N'hésite pas a faire un tour du côté du Marché du surnaturel pour te tenir au courant de ce que tu peux te payer avec tes points de Vitae ( que tu trouves dans ton profil ). Mais avant, tu peux activer, également, ton profil et le remplir. Pour ouvrir tes sujets de relations, il suffit d'aller Ici et de topics, par . Pour trouver un rp, tu peux aller voir Ici. Dans tous les cas, amuse toi bien sur le forum



MOUHAHAHAHAHAHAHAHA *s'en va en s'étouffant, trop classe ôo'*

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Ven 25 Nov - 19:33


OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII *attrape Angy et danse DANSE HEIN *
Ouai on doit officialiser notre lien d'ABORD
alors euh "activer son profil " : DEJA FAIT, poster sa fiche de liens et topics : CA VA VENIR ! MAIS CAY PRET MDR
Merchiiiiii *lui tape dans le dos* faut pas s'étouffer
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Profil

Perso'



MessageSujet: Re: AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger Aujourd'hui à 1:53


Revenir en haut Aller en bas
 

AEDHAN җ 'Cause it makes me that much stronger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» « It’s not the wings that makes the angel. »
» Somethin’ ‘bout you makes me feel like a dangerous woman.
» what doesn't kill you makes you stronger
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REQUIEM V.2 ◑  :: 
♦•.Here we are !.•♦♦•.Here we are !.•♦
 :: 
Bienvenue en ville
 :: 
Fiches Validées
-



Voir la Carte
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit