FORUM FERME ! VOUS POUVEZ NOUS RETROUVER SUR
AES . SIDHE






Partagez | 

 

 VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 12:05





Vaughn Reenberg
Ft Luke Pasqualino Humain




Etat Civil
Âge : 20 ans
Métier : Vendeur dans un magasin de chaussures
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Date de naissance : 13 septembre
Origine(s) : Nationalité américaine, son père descend d'une famille danoise, sa mère d'une famille espagnole.
Signes particuliers  : Il porte des lunettes pour lire.

Etat Surnaturel
Race : Humain
Rang : Aucun
Alignement : Neutre... enfin, un peu délinquant sur les bords, mais ce n'est pas bien grave, n'est-ce-pas ?
Capacité Spéciale : Aucune
Faiblesses : Il est humain, n'a pas de pouvoirs, et il faut toujours qu'il se mêle de ce qui ne le regarde pas. C'est sa plus grande faiblesse.



En savoir plus



Mes Sentiments vis à vis du Traité Requiem : Vaughn a d'abord été ravi de l'existence des vampires, et était très favorable au traité. Adolescent, il avait dévoré des romans minables qui traitaient de ces merveilleuses créatures. Le problème, ce fut après, quand il se rendit compte que les vampires n'étaient pas très sympathiques et qu'il ne valait pas grand chose à leurs yeux. Et surtout, il était dur de faire ses petites magouilles avec de telles créatures rodant autour de lui. Alors il commence à s'en lasser, et préfère le moment où il ignorait tout du traité.
Depuis combien de temps suis-je en ville, pourquoi : Vaughn est en ville... parce qu'il y est né, et qu'il a vécu toute sa vie dans cette ville. Rien de plus compliqué : il y a fait toute sa scolarité, quoiqu'il n'était pas très bon, y a commis ses premières bêtises de jeunes... bref, la Nouvelle-Orléans c'est tout pour lui. Même si sa vie était en danger, jamais il ne la quitterait. Il en est très rarement sorti, lors de sorties scolaires, et n'envisage aucune existence hors de ce territoire. Et ce n'est pas les créatures surnaturelles qui vont l'en empêcher.
Ma Situation : Vaughn n'est qu'une poupée humaine qui se balade au gré du vent. Il était délinquant sur les bords, mais il ose moins attirer l'attention sur lui maintenant. Il n'est pas bête : il n'a pas envie de se faire déchiqueter parce qu'il aurait offensé quelqu'un. Étant quelqu'un d'insolent, il sait très bien que ce type de situation peut lui tomber dessus. Heureusement, cela ne lui est encore jamais arrivé. Ce serait dommage que son joli petit visage soit déformé, après tout. Vaughn est quelqu'un de très fier qui a du mal à supporter que les créatures surnaturelles empiètent sur son territoire. Il considère qu'elles sont complètement folles : les psychopathes, c'était déjà assez suffisant, non ? Il en a croisé quelques unes, et il avait éprouvé une émotion qu'il déteste ressentir : de la peur. Le jeune chiot intrépide et rebelle s'était rencogné dans un coin et les avait laissé agir comme ils l'entendaient... et ce, même si ces créatures lui avaient piqué sa cible ! L'impuissance est un sentiment que Vaughn ne peut tolérer le concernant ; le faire naître chez les autres est un délice, mais sinon... Parfois, il regrette de ne pas être des leurs. Il imagine qu'il serait en conflit perpétuel avec d'éventuels supérieurs hiérarchiques, mais qu'est-ce qu'il s'amuserait ! Il n'aurait pas été obligé de perdre son temps à l'école et rentrer tardivement sur le marché du travail. Et il n'aurait pas eu de parents qui l'auraient puni pour être rentré trop tard ou pour avoir tabassé un gosse qui, au passage, le méritait bien. Il devine tout ce qu'il rate en n'étant qu'un petit humain faible et sans défense ; alors il en conçoit une certaine jalousie, qui vire parfois à de la haine lorsque l'envie se fait trop forte. Il va même aller jusqu'à préférer une créature surnaturelle sympathique, qui n'agit pas avec violence et qui, selon sa définition propre, ne mériterait pas d'être considérée comme telle, à une autre qui sera un pur monstre et qu'il admirera ! Autrement, il n'a que mépris pour les créatures surnaturelles qui ne sont pas mauvaises... elles n'avaient qu'à être humaines et faibles, comme lui ! Ce qui ne l'empêche pas de prendre ses précautions avec elles. Après tout, elles restent plus puissantes que lui. De toute façon, Vaughn ne croit pas à la pureté de l'âme : vivre, c'est être en conflit contre le monde et contre tous. Il n'y a pas matière à faire dans les sentiments. Il faut accepter ce fait et se battre. Les personnes trop gentilles, à ses yeux, ne sont que des victimes ; et, en tant que telles, elles méritent bien le sort qui est le leur.





Mon Test Rp




Choix du test Rp :
[ ] Test Libre.
[ ♣ ] Test Guidé.

____

Citation :
Le Requiem, depuis que ce Traité non signé a été mis sur tous les écrans de télévisions, le monde a drôlement changé. Les habitudes humaines ne sont plus les mêmes, certains ont peur de sortir la nuit, d'autres encore ont un système de vie inversé, espérant rencontrer un suceur de sang pour en devenir un. Quoiqu'il en soit, ce soir, vous sortez, un ou une amie à vous à un super club à vous montrer ce soir et vous a promit que ça ne durera pas longtemps - si vous préférez vous coucher tôt. Vous vous préparez, vous êtes prêt(e), vous voilà dans la voiture qui s'arrête devant un night club à l'enseigne scintillante. Votre ami(e) vous entraine vers la file d'attente et vous passez sans encombre le vigile souriant. Une fois à l'intérieur, un autre monde s'ouvre à vous : L'odeur de sueur et de sang serait presque insupportable s'il n'y avait pas une légère odeur de lavande pour cacher le tout. Des humains et des vampires se côtoient, se touchent, se parlent, et se jettent les uns sur les autres. La luxure est horrifiante, il n'y a aucun tabou, et encore moins dans ces nombreuses canines qui puisent le sang dans le cou d'humain ou d'humaines heureux d'être là. Que faites-vous ? Que pensez-vous de cet atmosphère ? Que ressentez-vous ? Essayez d’être inventif dans votre manière d’écrire ce rp, ne faites surtout pas intervenir tous les Personnages non joueurs, ni dans aucun mouvement, ni dans aucune parole comme vous le ferez pour un rp tout à fait normal. Cependant vous avez le droit d’utiliser un ou deux Personnage Non Joueurs si besoin, pour étoffer votre rp. C’est à vous ! Bon courage !

Ps : Ces clubs qu'on appelle des « Free Blood » sont autorisés par l'état, les humains étant consentants.
Ce soir, Vaughn était de sortie. Son amie Kelleigh lui avait dit de venir avec elle dans un Free Blood, soutenant qu'ils allaient bien s'amuser, et que si cela ne lui plaisait, ils pourraient très vite partir. Vaughn avait fait le désintéressé, au départ ; en réalité, il était excité à l'idée de découvrir ce lieu interdit, et que ses parents, s'ils devinaient qu'il y avait mis les pieds, deviendraient fous de rage - s'il vivait encore chez eux, il serait sans doute privé de sortie, mais habitant désormais seul dans son appartement, cela leur était impossible. A vingt ans, il était assez grand pour prendre ses propres décisions, même si elles étaient mauvaises. Il avait largement l'âge de découvrir ces plaisirs qu'on classait comme "réservés aux adultes". La pauvreté de l'expression même faisait rire Vaughn. Il avait fini par rappeler Kelleigh, en lui annonçant qu'il condescendait à s'y rendre, à condition de faire ça rapidement - il était un homme occupé, après tout. En pouffant, la jeune femme avait accepté, et ils s'étaient retrouvés devant chez elle, peu avant vingt deux heures. Vaughn, superbe statue de mépris, portait une chemise lie-de-vin et un pantalon noir et moulant, très classe et très confortable à la fois. Il avait enfilé une paire de lunettes de soleil - parce que c'était "stylé", et il était assez jeune pour s'en soucier encore. Il n'eut pas un regard pour la magnifique jeune femme qui l'accompagnait : elle était très belle, mais elle était un peu vieille - c'est-à-dire qu'elle avait vingt-quatre ans. Il accepta de monter dans sa voiture, ne prenant pas le volant qu'avec regret, parce qu'il ne savait pas où aller. Le voyage fut silencieux : Vaughn ne répondait pas aux questions amicales de Kelleigh, qui se sentait mal à l'aise. Elle fut finalement soulagée de s'arrêter devant le night club. Vaughn descendit de la voiture et jaugea l'endroit. L'enseigne était tout simplement grotesque, à ses yeux, et les gens paraissaient ridicules. Mais un parfum d'interdit régnait sur le lieu, et cela plut à cet amateur de sensations nouvelles. Il eut la patience d'attendre que Kelleigh ferme sa porte et verrouille, et qu'elle lui prenne le bras, avant de s'engager dans la file d'attente. Vaughn soupira. S'il n'était pas avec Kelleigh, il aurait fait comme d'habitude : il aurait doublé tout le monde. Il ne voulait pas se l'avouer, mais il avait un peu le trac. Oui, tout ça c'était cool, les néons, le pittoresque, la soirée, mais bon, les créatures surnaturelles, des fois... il avait peur de leurs excès. Peur aussi de se retrouver à la merci de plus cruel que lui. Kelleigh dut sentir sa tension, car elle posa une main douce sur son épaule. Vaughn se dégagea sans rien dire, ne se donnant même pas la peine de la regarder. Kelleigh soupira mais ne dit rien. Elle avait sans doute l'habitude d'un imbécile comme lui.
Il put enfin rentrer, et fut assailli par une foule de sensations différentes. Il y avait cette écœurante odeur de lavande, proprette et gentille, qui masquait la puanteur du sang et de la sueur. Vaughn détesta immédiatement ce que ses sensations olfactives lui apportèrent. Il se retint pour ne pas se boucher le nez, et avança jusqu'à regarder à l'intérieur. C'était pire que ce qu'il imaginait. Les tenues étaient grotesques, on en frisait l'érotisme ; Kelleigh, dans sa belle robe sobre, et lui paraissait faire tâche. C'était un temple de luxure, pire que dans une maison close : les cous dénudés, d'où jaillissaient un sang rouge et brillantes, les langues pâles léchaient ces peaux tendres et tendues, les palpitations, ces mains froides comme la mort qui s'emparaient des corps humains comme d'une proie... tout cela avait un arrière-fond sexuel très explicite, et Vaughn se demanda si des chambres n'étaient pas à disposition des clients dans le Free Blood. Juste devant lui, une gamine qui devait être plus jeune que lui poussait des cris d'extase, presque orgasmiques, alors qu'un séduisant vampire, au visage jeune et parfait, plantaient ses crocs dans le cou, ses mains se baladant plus bas que la bienséance ne le permettait. La gamine ne protestait pas tant elle était heureuse ; elle se tenait dans une posture tellement grotesque, ses habits légers si obscènes et fins, collés de sueur, qu'on aurait dit une prostituée. Vaughn détourna le regard avec hauteur, dégoûté. Son regard se porta sur une autre humaine que plusieurs vampires se partageaient ; l'extase était au plus haut, son mascara avait coulé en traits noirs sur ses joues en d'affreux courants d'encre. Partout où il tournait ses yeux, il ne voyait que cela : luxure pure et obscène. C'était... vulgaire. Vaughn ne comprenait pas comment de tels clubs pouvaient être autorisés par l'état : c'était faire un affront à la dignité humaine. Le jeune homme recula, les lèvres pincées en un sourire méprisant d'où ne transparaissait aucune joie. Bande d'imbéciles heureux, victimes de leur fascination pour la race vampirique. Vaughn se sentit rassuré de s'être libéré de ses préjugés positifs premiers. Il pouvait contempler ce spectacle pour ce qu'il était vraiment : une grotesque mascarade. Vaughn était un délinquant ; ce n'était pas un être débonnaire et chaste, tout cela ne lui faisait pas peur. Mais il trouvait cela très... indigne de lui. Ces gens confondaient plaisir et luxure ; il n'y avait rien de l'essence du Mal dans ces lieux tels que le jeune homme l'imaginait. A côté de lui, Kelleigh semblait toute excitée ; elle regardait frénétiquement la salle pour se trouver un vampire convenable. Elle lui proposa une très belle dame vampire, aux longs cheveux blonds et habillés d'une robe rouge très vive. Vaughn refusa. Kelleigh haussa les épaules, et le laissa planté là, pour aller rejoindre un beau mâle qui la tentait. Vaughn jeta un regard circulaire et aperçut une banquette libre. Il s'y installa, bras et jambes croisées, et contempla avec mépris cette scène. Il ne pouvait pas partir : il surveillait Kelleigh, qui s'amusait comme une folle. Jamais il n'avait vu son amie d'une façon aussi obscène, même lorsqu'ils avaient couché ensemble. Vaughn commençait même à s'ennuyer ferme. L'atmosphère pesante de luxure finissait même par devenir lassante. S'il n'avait pas peur de ce qui pouvait lui arriver, il se serait endormi.
Une jeune vampire s'approcha tout à coup de lui. Vaughn la jugea du regard. Elle était tout simplement parfaite : grande et mince, coiffée à la perfection, elle avait surtout le bon goût de ne pas être en sueur et couverte de sang. Il la regarda avec froideur, espérant la décourager. Mais elle déclara : « A nous deux, jeune humain. » Vaughn regretta de ne pas avoir emporté de couteau, même si en vérité, il n'en aurait pas eu l'usage. Elle était déjà sur lui, et planta ses crocs dans un geste de prédateur. Vaughn serra les dents pour ne pas hurler. Elle but son sang, goulûment, sans aucun égard pour l'homme qu'elle mordait. Lui-même commençait à avoir la tête qui tournait. Il posa à nouveau ses yeux sur Kalleigh ; la vampire le surprit, et murmura à son oreille : « Laisse-toi faire. Elle ne compte pas à tes yeux. » S'il en avait eu la force, Vaughn aurait répliqué que c'était faux. La morsure, si elle peut s'approcher de l'acte sexuel, était comme un viol pour le jeune homme. Et ce fut ce côté maléfique, impitoyable, plus que le plaisir qui pouvait en découler, qui le fit céder dans les affres de la folie. Plus rien ne comptait, sinon que d'être vaincu. L'impuissance qu'il redoutait et exécrait tant s'offrait à lui, et il l'acceptait avec joie, les larmes aux yeux. Cette nuit-là fut l'une des plus intenses.
Le matin, par contre, quand il fut totalement sobre, Vaughn se mit à pleurer. Jamais il ne s'était senti aussi mal. Lui qui aimait faire le mal, et non le subir, il avait accepté de n'être qu'un objet consentant à la violence de plus fort que lui. C'était contraire même à ses petits principes. Misérable, il se jura de ne plus jamais retourner dans un Fresh Blood, et pour faire passer la pilule, se saoula pendant toute la journée.




Histoire/Liens


Durant les cinq premières années de la vie de Vaughn, il ne s'est rien passé de mémorable qui mérite d'être raconté. Les cinq suivantes ne le méritent pas non plus. Ni les cinq suivantes. Ni les cinq suivantes. La vie d'un banal être humain vous désintéresse, au fond. C'est en cela que ma tâche est ardue : je dois la rendre intéressante, en tirer profit, et vous la raconter de la façon la plus juste possible.

Reprenons. La naissance de Vaughn, il y a vingt, fut assez banale. Sa mère, ivre de douleurs, avait accouché dans une maternité banale et un peu grotesque ; son père était absent, ivre devant sa télévision en regardant un match de football américain. Le bébé hurleur fut accueilli dans l'indifférence générale, et sa génitrice dut très vite reprendre le chemin de la maison, la clinique n'ayant pas assez de places pour accueillir toutes les mères.
La famille Reenberg, qui n'était pas bien riche, vivait alors dans une maison minuscule de la banlieue. Il fallait deux heures pour s'y rendre si on ne comptait pas le temps perdu dans les embouteillages. C'était une maison très simple et identique aux autres ; un jardin ridicule, derrière, et un arbre touffu à l'avant constituaient les seuls éléments de végétation ; à l'intérieur, des tapisseries fades et des sols en vieux lino frappaient l'œil, submergé par la pauvreté du goût des occupants. Ces Reenberg étaient pragmatiques : la décoration venait bonne dernière dans leur budget maison. Vaughn était enfant unique ; en conséquence de quoi il fut choyé, dorloté, gâté, favorisé, chouchouté. Le petit garçon n'avait pas trois ans qu'il piquait déjà des caprices monstrueuse ; il croyait que tout lui était dû, et ses parents ne faisaient rien pour le détromper. Vaughn était roi en sa demeure. Mais comme tout roi un peu tyrannique finit forcément par lasser ses sujets, ses parents conçurent soudain le désir d'élever un second enfant. Quelques mois plus tard, une petite Jada était née, et détrôna son grand frère. Vous pouvez imaginer toute la haine qu'en conçut Vaughn : il aimait bien sa sœur, elle était rigolote cette petite boule rose... par contre, c'était un vrai pot de colle. Et vas-y que je te hurle, et vas-y que je te pleure... Vaughn le pensait, sans se rendre compte qu'il était pareil. Il rivalisait avec Jada, mais il perdait : une petite fille restait plus mignon. A presque six ans, Vaughn commençait déjà à être en conflit avec ses parents.
L'école, de plus, ne lui convenait guère. Il avait bien du mal avec ses maîtres, qui essayaient tant bien que mal de lui inculquer quelque notion de respect. Face à l'autorité, il avait deux réactions : il répliquait violemment ou, plus inquiétant encore, il regardait l'instituteur avec indifférence, d'un air si glaçant que cela en devenait insolant. Il récolta son lot de punitions et de renvois, au grand dam de ses parents ; il faisait peur à sa sœur, qui voyait en lui un grand frère très méchant ; et lui se fichait complètement de tout ceci. Sa liberté, elle était plutôt dans l'opposition. Il se faisait une image idéalisée du rebelle qui, avec style, se révoltait contre le monde. C'était comme cela qu'il se voyait.
Il prenait de l'âge. Il avait désormais onze ans, il commençait à faire des fugues le soir, rentrant parfois bien après le couvre-feu. Il attendait que ses parents le croient couché, puis se glissait par la fenêtre et allait rejoindre des connaissances qui avaient bien entre quinze et dix-neuf ans. Ses mauvaises fréquentations l'entraînaient parfois dans des coups un peu louches ; jeune, il était encore influençable, et se laissait faire. De surcroît, cela lui plaisait bien. Il rentrait ensuite bien tard, et souvent oubliait de se réveiller tôt le matin. Il était fatigué ; et ses notes en pâtirent. Ses parents furent convoqués plusieurs fois dans l'espoir qu'ils puissent lui parler et l'exhorter à faire quelques efforts. Vaughn n'en avait rien à faire. Il était intelligent pourtant, mais ne travaillait pas vraiment. Il obtenait tout juste à peine de quoi passer en classe supérieure ; redoubler aurait été pour lui une perte de temps... comme si ce n'était pas déjà assez pénible de suivre un cours une fois ! Ses parents même finirent par laisser tomber. Ils étaient plus fiers de Jada : c'était une vraie peste, mais une peste intello qui finissait toujours quatrième de sa classe. A mesure que ses parents comprenaient qu'ils ne pouvaient plus rien pour lui, se sentait délaissé, Vaughn s'éloigna d'eux. Dès qu'il eut le droit de quitter l'école, il saisit l'occasion et n'y remit plus jamais les pieds.
Mais alors il fut en quelque sorte jeté à la porte par ses parents : ceux-ci ne voulaient pas d'un poids mort qui profite de leur hospitalité. Il ne s'en plaignit pas : il en avait aussi marre d'eux et de leur autorité. Le problème, c'est qu'il n'avait pas d'argent. Ses parents lui en avaient avancé pour qu'il puisse se louer un appartement, mais il fallait qu'il se trouve un travail. Sans qualifications, et légèrement délinquant - heureusement sans casier judiciaire -, cela était difficile. Il réussit toutefois à trouver son emploi de vendeur dans un magasin de chaussures, où il travaille sans zèle véritable mais essaie d'être toujours à l'heure, parce que les retenues sur salaire sont un luxe qu'il ne peut se permettre.

Aujourd'hui, Vaughn habite dans les quartiers intermédiaires délabrés, dans un immeuble assez pauvre dont la location d'appartements n'est pas onéreuse. En quelque sorte guéri de ses penchants délinquants, auxquels il ne s'adonne plus, il s'apprête à vivre au jour le jour, dans un parfait mépris du domaine scolaire.
Mais sa vie n'est plus la même. Il y a le traité, les créatures surnaturelles. Pour l'instant, elles ne jouent pas un grand rôle dans son existence. Mais bientôt, bientôt... il ne pourra plus les ignorer. Et il devra regarder les choses en face.



Vous êtes aussi une personne :



Nom/Pseudo: Nébule
Âge : 18 ans
Comment avez-vous connu le forum ? *ç*
Avez-vous lu le règlement - Placez le code du règlement :
Spoiler:
 
Avez-vous lu le groupe relatif à votre personnage - Placez le code :
Spoiler:
 
Un p'ti mot pour nous ? xD ? Il y a un pivert dans mon jardin !





Dernière édition par Vaughn Reenberg le Lun 28 Nov - 20:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


Athenahys V. Nightingale

Athenahys
Athenahys


Profil
░ Nombre de messages : 1213
░ Copyright : Texas♦Flood • Moriarty

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 12:12


    Bienvenue parmi nous && bonne continuation
    J'ai validé tes codes, impeccable Wink

    Si tu as la moindre question, le moindre problème, n'hésites surtout pas à nous contacter par MP Wink

................................................


Dernière édition par Athenahys V. Nightingale le Dim 27 Nov - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Lyle O. Mendes

Lycan
Lycan


Profil
░ Nombre de messages : 210

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 12:13


Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 12:14


    Merci beaucoup ! ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 12:43


Bienvenue ici et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 13:03


Bienvenue sur Requiem ! *O*

Bonne chance pour ton test rp et ton histoire !
Revenir en haut Aller en bas


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 13:07


Bienvenuuuuuuuuuuuuue et bon courage pour ton test et ta fiche ! *voit qu'il est humain, donc range sa barre à mine* Very Happy

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 13:10


Bienvenuuuuuuuuuuue
Courage pour ta fichette !
*préfère les humainES MDRR*
Revenir en haut Aller en bas


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 13:20


    Merci vous tous !
    Il fallait bien qu'il y ait un bel humain sur cette planète peuplée de créatures infâmes, n'est-ce-pas ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 13:23


*s'étouffe avec sa paille. Paille se trouvant dans la tasse. Tasse remplie de sang chaud.* MDRR
Revenir en haut Aller en bas


Odalynn R. Nightingale

Odalynn
Odalynn


Profil
░ Nombre de messages : 4498
░ Copyright : Rose / Tumblr.

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 13:49


MDRR ! Aedhan et sa tasse !
Bieeeenvenue jeune humain ! Moi j'suis pas une créature hiddeuse Bon courage pour ta fiche et pour ton test

................................................
Le mariage du ciel et de l'ombre ❧



« Les meilleurs ennemis du monde..Voilà ce que nous sommes. Amorce de sourires et de bombes.. Et du mal qu'on s'donne. C'est toi contre moi, on s'y retrouve. On s'y perd. C'est toi contre moi..On se révolte, On se soumet. Mets-toi contre moi.. La guerre encore, On s'y fait. Mets-toi contre moi. Pourvu qu'on reste..Les meilleurs ennemis du monde. Et tant pis si on l'est..Le mariage du ciel et de l'ombre. Je te hais comme tu es. »


Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com/forum


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 13:58


    ... Tu veux faire peur à Vaughn, Aedhan ? *ç*
    & Merci Odalynn ! C'est sûr qu'a priori, non, tu ne l'es pas... Mais il faut voir comment est ton perso hein. #PAN# Okay, j'arrête mon délire, je me sens grandement influencée par Vaughn là.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 14:22


Je fais pas peur je terrorise moi, je fais pleurer les bébés aussi
Revenir en haut Aller en bas


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 14:24



MDR c'est bien fiston *est fier*

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Dim 27 Nov - 14:44


    Aha. Mais mon petit Vaughn est un bébé. Dans les deux sens du terme. Mentalement c'trop un gamin. Et là, bah, vous assistez à la naissance d'un personnage ; et qui dit naissance, dit bébé... è_é Pas étonnant, tu vas le terroriser & le faire pleurer là. O_O

    Allez, plus que l'histoire à faire. Mais pas tout de suite. J'ai de la géo à réviser pour demain. 8D
    Je pense pouvoir vous donner l'histoire demain ou après-demain. Fin on verra comme je gère. *ç*
Revenir en haut Aller en bas


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Lun 28 Nov - 20:06


    Hey les gens. J'ai FINI. Venez un peu commenter ça. Je pense que ça ira pas avec le contexte mais... c'est un humain quoi. Il ne peut pas être cool s'il est pas aussi hautainement naïf. .____.
Revenir en haut Aller en bas


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Lun 28 Nov - 23:56



ALORS après avoir mangé, être revenu sur le pc, avoir répondu à mes rps, j'ai vu ce petit message et là... " HAN COMMENT QUE J'AI ETE LONG ! >< "

Je te fais mes plus plates excuses.. T_T. Mais la bonne nouvelle c'est que je te valide \o/ J'espère vraiment pour lui qu'il ne rentrera plus dans un Free Blood éè'.

Félicitations !

Tu es validé(e) sur Requiem ! N'hésite pas a faire un tour du côté du Marché du surnaturel pour te tenir au courant de ce que tu peux te payer avec tes points de Vitae ( que tu trouves dans ton profil ). Mais avant, tu peux activer, également, ton profil et le remplir. Pour ouvrir tes sujets de relations, il suffit d'aller Ici et de topics, par . Pour trouver un rp, tu peux aller voir Ici. Dans tous les cas, amuse toi bien sur le forum

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Mar 29 Nov - 17:38


    Dans ma grande magnanimité je te pardonne. T'façon en allant au lit à 22h00, j'allais pas faire grand chose. '_'
    J'espère aussi qu'il rentrera pas à nouveau là-dedans, sinon je le trucide... je suis pire que sa mère. 8D
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Profil

Perso'



MessageSujet: Re: VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS Aujourd'hui à 1:50


Revenir en haut Aller en bas
 

VAUGHN ♣ VANITAS VANITATUM, ET OMNIA VANITAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Vanitas] Coeur Parallèle de Vanitas
» Vanitas
» In Omnia Paratus
» Sarah Vaughn - Welcome to my life
» Omnia
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REQUIEM V.2 ◑  :: 
♦•.Here we are !.•♦♦•.Here we are !.•♦
 :: 
Bienvenue en ville
 :: 
Fiches Validées
-



Voir la Carte
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit