FORUM FERME ! VOUS POUVEZ NOUS RETROUVER SUR
AES . SIDHE






Partagez | 

 

 Aliyah - Tender Trip on Earth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Aliyah E. Cortesi

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 167

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 13:00






Aliyah Esperanza Cortesi
Ft Mariangela Demurtas Humains




Etat Civil
Âge : 28 ans
Métier : Tatoueuse
Orientation sexuelle : Hétéro
Date de naissance : 27/09 /1983
Origine(s) : Italienne
Signes particuliers Un phoenix couvre son omoplate ; il est stylisé, presque sans détails et fait uniquement avec de l’encre noire. Aliyah arbore d’autres tatouages sur la partie supérieure de son bras droit et sur sa cheville, tous noirs. Elle a un percing à la narine gauche. Elle a besoin de café le matin ou elle sera de mauvaise humeur toute la journée et vous ne le voudriez pas. D'autant plus qu'elle se ballade avec un poignard (merci frérot !).

Etat Surnaturel
Race : Humaine
Rang : Aucun
Alignement : Neutre
Capacité Spéciale : Aucune, sauf si on considère l’art d’emmerder son monde comme tel.
Faiblesses : La drogue, il ne faut pas lui en parler ! Ca lui rappellerait trop de mauvais souvenirs, elle pèterait sûrement les plombs sur la personne qui l’emmerde avec ça. De plus, elle doit être vigilante pour ne pas redevenir accro à quelque chose. Elle est trop impulsive, ça la met souvent dans des situations pas possibles…



En savoir plus



Mes Sentiments vis à vis du Traité Requiem : Traité ou pas traité, les vampires sont quand même là, alors quelle différence ? Je fais avec, comme avec un tas d’autres choses. Je ne dis pas que je taperais dans le dos de l’un deux en lui demandant comment ça roule si j’en croisais un dans une ruelle sombre, je l’éviterais comme n’importe qui de censé. J’ai grandi dans un milieu violent, qu’ils doivent tuer pour se nourrir ne me choque pas. Que la violence soit dans leur caractère, ça ne me choque pas ; je ne vois pas comment ça le pourrait alors que la moitié de ma famille a du sang sur les mains. Alors non, les exterminer n’est pas dans mes projets comme ça l’est pour certains. En fait, je trouve qu’on ne devrait pas cracher sur cet accord : maintenant, on connait leur existence, et c’est toujours plus facile de faire attention à ses arrières quand on sait qu’il faut être prudent.

Depuis combien de temps suis-je en ville, pourquoi : Je suis arrivée il n’y a pas longtemps, il y a une semaine. C’est juste pour passer les fêtes en famille… ou surtout avec mon frère, mais bon, ça revient au même. J’ai pas pu l’emmerder pendant six ans, je compte bien rattraper ça, il va peut-être même finir par me supplier de dégager. C’est con pour lui, je vais rester quelques temps pour bosser avec un collègue renommé. Je serais sympa, je me trouverais un petit appart’, histoire qu’il puisse respirer un peu – et moi aussi, par la même occasion. Heureusement, j’ai appris l’anglais et l’ai pratiqué de façon à atteindre un bon niveau. L’italien est une belle langue mais n’ouvre pas assez de portes. J’ai toujours mon accent que les américains doivent trouver amusant.

Ma Situation :
La nouvelle de l’année, en première page de toutes les feuilles de choux qui proposaient des dossiers complets sur le sujet, des reportages plus longs les uns que les autres s’enchainaient aux journaux télévisés. Des émissions spéciales étaient diffusées sur toutes les chaînes, c’était le sujet de toutes les conversations, de tous les débats. Difficile de passer à côté. Au début, je prenais ça pour une grosse farce, un nouveau truc qu’on avait trouvé pour faire paniquer les gens et les pousser à la consommation. On se sent menacé, alors on fait ses réserves pour éviter de devoir sortir trop souvent. Ça boostait aussi les ventes de romans fantastiques, les recettes des films du genre. Soit on y croyait et on voulait se laisser convaincre par des beaux sentiments pour se rassurer, soit on trouvait ça ridicule et ça permettait de se persuader que c’était de la fiction pure et dure. Le problème était que certains avaient confondu réalité et fiction. Peut-être que tout le monde l’avait fait, au final, puisqu’on devait être une flopée à donner du crédit à ce qui n’était auparavant qu’une légende. Les vampires, c’était le dada des « gothiques » normalement. Et pourtant, je m’étais faite à leur existence. C’était toujours aussi étrange de se dire qu’ils existaient, mais le phénomène de société était suffisamment présent pour que les citer en devienne presque banal.

Je ne faisais pas partie des illuminés qui les vénéraient et rêvaient d’une nuit torride avec l’un deux, pas non plus de ceux qui considéraient qu’ils n’avaient pas leur place parmi les humains. Ca m’étonnait, mais j’étais plutôt équilibrée pour une fois. Les vampires étaient là, bah voilà, je n’allais pas me compliquer la vie pour autant. Ils étaient dangereux, d’accord, comme un tas de malfrats rien de plus mortels. Je ferais gaffe à mes fesses et tant qu’aucun longues-dents aura essayé de me bouffer, j’aurais rien contre eux. J’en avais encore jamais rencontré, je m’étais faite à l’idée avec tous les débats qu’on avait à supporter depuis presque deux ans et les accusations qui ne cessaient de pleuvoir contre eux pour des meurtres et agressions qu’ils auraient commis. Je ne voulais pas prendre leur défense, j’étais assez lucide pour me douter que la plupart étaient fondées. Bah ouais, c’était pas les bisounours qui avaient fait leur coming-out ; je crois que ça m’aurait plus donné envie de vomir. Par ailleurs, il n’y en avait pas tant que ça à Palerme, là-bas la mafia faisait plus de victimes pour tout dire. Logique que je ne m’en inquiétais pas tant que ça donc. Rien à voir avec la Nouvelle-Orléans. Il y avait aussi des mafiosi, mais le taux de violence se partageait plutôt équitablement entre eux, les vampires et les gens juste pas nets. J’avais presque l’impression d’avoir toujours été en sécurité dans ma ville natale.

Si je devais parler du surnaturel, j’étais obligée de citer une certaine anecdote. C’était quand même la première fois que je rencontrais Wolverine – on nous avait pas parlé des mutants, c’était quoi ce bordel ? A moins que Marvel ait pompé l’idée aux vampires, mais si j’avais bien suivi, les légendes recelaient une once de vérité, ils fuyaient le soleil. Et si c’était bien le cas, Keith ne pouvait pas en être un, alors…. Question initiale : qu’est-ce qu’il était ? Oui, ça me travaillait. Surtout que le courant était bien passé.

Je passais une semaine chez mon frère, ici, à la Nouvelle-Orélans, pendant l’été. On rentrait des courses ; hors de question que je les fasse toute seule sous prétexte que c’était plus le truc des femmes, hé Nat’ me connaissait, il devait se douter que ça ne marcherait pas. Il avait l’art de me faire sortir de mes gonds avec une seule remarque, celui-là. Bref, on retournait à l’appartement quand le type a foncé tête la première dans Natanaele… C’était déjà pas malin, mais alors lui répondre encore moins. On tenait ça de famille, on réagissait au quart de tour et parfois pour une connerie. Ça n’avait pas plus au gars et ça devenait vraiment n’importe quoi. Non mais si même moi je le disais ! J’ai mis un terme aux hostilités en proposant un verre à l’inconnu – il était mignon, autant en profiter – et en envoyant Nat’ à l’appart’. Je lui avais largué mes sacs et entrainé l’homme avec moi. Échapper à la corvée rangement en une leçon. C’était marrant, il s’engueulait avec un type et l’instant d’après se retrouvait avec sa sœur à boire un verre. Je trouvais que j’avais eu une bonne idée, il était sympa. Pour finir, on était reparti plusieurs heures plus tard… Une fois en rue, deux gaillards nous avaient sautés dessus. Je n’avais même pas eu le temps de réaliser que Keith les avait mis à terre et que des heu… trucs s’enfonçaient dans sa main. Je fis alors une tête bizarre, un peu trop je crois, parce qu’il me raccompagna puis partit rapidement, sans rien dire. On aurait dit qu’il voulait me fuir. Moi j’étais sous le choc, je ne savais pas si je voulais hurler, qu’il déguerpisse rapidos ou l’assaillir de questions. A vrai dire, j’étais un peu paumée là. Je préférai ne pas en souffler un mot au frère, il aurait sûrement été le cramer. Et je n’avais même pas remercié Keith. Rien, pas un mot.




Mon Test Rp




Choix du test Rp :
[ ] Test Libre.
[X] Test Guidé.

____

Citation :
Le Requiem, depuis que ce Traité non signé a été mis sur tous les écrans de télévisions, le monde a drôlement changé. Les habitudes humaines ne sont plus les mêmes, certains ont peur de sortir la nuit, d'autres encore ont un système de vie inversé, espérant rencontrer un suceur de sang pour en devenir un. Quoi qu'il en soit, ce soir, vous sortez, un ou une amie à vous a un super club à vous montrer ce soir et vous a promis que ça ne durera pas longtemps - si vous préférez vous coucher tôt. Vous vous préparez, vous êtes prêt(e), vous voilà dans la voiture qui s'arrête devant un night club à l'enseigne scintillante. Votre ami(e) vous entraine vers la file d'attente et vous passez sans encombre le vigile souriant. Une fois à l'intérieur, un autre monde s'ouvre à vous : L'odeur de sueur et de sang serait presque insupportable s'il n'y avait pas une légère odeur de lavande pour cacher le tout. Des humains et des vampires se côtoient, se touchent, se parlent, et se jettent les uns sur les autres. La luxure est horrifiante, il n'y a aucun tabou, et encore moins dans ces nombreuses canines qui puisent le sang dans le cou d'humain ou d'humaines heureux d'être là. Que faites-vous ? Que pensez-vous de cette atmosphère ? Que ressentez-vous ? Essayez d’être inventif dans votre manière d’écrire ce rp, ne faites surtout pas intervenir tous les Personnages non joueurs, ni dans aucun mouvement, ni dans aucune parole comme vous le ferez pour un rp tout à fait normal. Cependant vous avez le droit d’utiliser un ou deux Personnage Non Joueurs si besoin, pour étoffer votre rp. C’est à vous ! Bon courage !

Ps : Ces clubs qu'on appelle des « Free Blood » sont autorisés par l'état, les humains étant consentants.

Take this world and shake it.
Shake it !
Contrairement à moi, les vampires avaient réussi leur coup. Ils étaient partout ceux-là, au point que des supermarchés et des bars avaient été créés à leur intention. Les humains se bousculaient pour entrer dans ces derniers. A n’y rien comprendre. Buvez-moi ! C’est du libre-service ce soir ! Et après, tu te retrouvais faible comme un caniche et décoré de belles plaies difficiles à cacher. Tellement tentant. Imagine qu’un dracula puisse devenir accro à ton sang… Génial. Ah oui, j’étais sûre que ça en exciterait plus d’un – ceux qui avaient une araignée au plafond. La fille qui m’entrainait dans un de ces Free Blood en faisait partie. Heureusement, ce n’était pas vraiment une amie, juste quelqu’un que j’avais rencontré plusieurs fois durant mes séjours en Louisiane. Ça faisait quelques jours que j’étais arrivée sur le sol américain à ce moment-là. Le temps de récupérer du vol – huit heures à rester prostrée sur un siège à s’emmerder et un voisin qui ronflait, en plus d’être long, ça assommait – et de subir un interrogatoire de mon cher frère et j’avais décidé de sortir. Je n’avais pas le droit de me rendre dans les bars que je voulais en Sicile. Pour tout dire il était mal vu que j’aille dans une propriété d’une famille adverse ; mon père m’aurait envoyé son poing dans la figure, si la famille concernée ne m’avait pas je-ne-préfère-pas-savoir-quoi avant. Alors je profitais de la Nouvelle-Orléans où je ne devais pas me soucier de tout ça. Y rester quelques temps ne serait pas plus mal, au fond. Même s’il fallait toujours surveiller ses arrières, j’y avais moins de pression. Et donc, j’avais contacté la folle pour une petite virée. J’aurais pu sortir seule, je n’étais pas une de ces femmes qui trouvaient ça désespéré. Au contraire, je ne voyais pas en quoi c’était génial d’avoir toujours besoin de quelqu’un pour ne pas se sentir délaissée et inintéressante. Le truc était que je ne connaissais pas bien la ville et qu’il me fallait un guide avec de bonnes adresses. Je n’avais pas prévu que ce guide m’entraine dans ce rassemblement de débiles et de profiteurs. Je lui avais bien dit que ce n’était pas mon truc, voire que je trouvais ça ridicule, mais elle avait insisté et ras-le-bol de l’entendre gémir, j’avais accepté. Je verrais ce qui se passait là-dedans, je pouvais apprendre des choses, qui savait, et ça serait intéressant : ça ferait chier Nat’ quand il l’apprendrait. Parce qu’il l’apprendrait, je lui dirais moi-même après avoir préparé un appareil photo pour immortaliser sa tronche. Lui, avoir un problème avec les vampires ? A peine.

Mangez-moi ! Mangez-moi ! Mangez-moi !
Ils ne chantaient pas, mais c’était tout comme. J’avais l’impression d’observer des souris occupées d’aguicher des serpents, ravies de voir leurs prédateurs saliver. En entrant dans la salle, j’avais froncé le nez sous l’odeur malgré la lavande qui l’adoucissait. Ils devraient penser à aérer… Ma bouche se plissa jusqu’à former une ligne désapprobatrice. Bande d’animaux en rut ! Cet endroit me choquait, et qu’on ne me sorte pas que c’était parce que j’étais pure et naïve, ça me ferait rire. Non, j’étais choquée dans le sens où je ne comprenais pas ces tarés et que je n’approuvais pas se montrer ainsi en spectacle. Un peu d’intimité, bordel ! Et franchement, se taper un cadavre, non merci.

Malgré tout, j’avançai vers le comptoir aux côtés d’une hystérique. Mayde, mayde ! Boussole cassée, ses yeux allaient partout, ne se posaient jamais nulle part plus d’une seconde pour repartir vers d’autres scènes. Elle ne tenait plus en place, excitée par la proximité des immortels. D’ailleurs, elle m’abandonna rapidement comme l’un d’entre eux avait senti le pigeon. Je me commandai un verre, un alcool fort pour dégager l’infeste odeur loin de mes narines. Je levai les épaules en guise de réponse à la question muette du barman. Je n’avais pas le profil des habitués et je m’en félicitai. Le volume de la musique était élevé, si bien qu’entamer une conversation était pratiquement impossible. Je me contentais dès lors de boire et d’observer la parade de séduction des êtres pâles.

Cet endroit causait un effet étrange : malgré les dizaines de vampires proches, je n’avais aucune crainte. Ils draguaient, se pavanaient, culbutaient comme des animaux. Certes, ils mordaient aussi leur partenaire, mais dans cette atmosphère, c’en était presque normal. Mes congénères se portaient volontaires, c’était comme aller dans un resto qui offrait le buffet à volonté. Au contraire, je les considérais tous plutôt pathétiques.

Alors que je reposai mon verre, le liquide me brûlant le gosier, une main se glissa dans mon dos, descendit et finit sa course sur une de mes cuisses. Légère et expérimentée, elle fit frissonner ma peau malgré moi. Néanmoins, je tournai vivement la tête, prête à sortir les griffes, et un souffle chaud aux relents d’hémoglobine plus près que je ne m’y attendais me surprit. Non mais pour qui il se prenait ?! On demandait avant ! Ou on tentait au moins une approche avant d’essayer d’aller plus loin. En gros, t’avais pas la nana parce que tu l’avais décidé. Il me gratifia d’un sourire charmeur. Crétin. Je le fusillai du regard puis le jaugeai. Pas mal, fallait l’avouer. Mais ça restait un crétin. Je me levai, comme si j’étais prête à le suivre. Un sourire était apparu, étirant mes lèvres à la fois en une invitation enjôleuse et en un rictus malveillant. Je portais alors une main à ses testicules et serrai aussi fort que je le pouvais.

« On ne me touche PAS sans mon autorisation. »

Tout ce qui entrait dans ce club devenait de la bonne chair avec laquelle on faisait ce qu’on désirait, en clair. Je savais maintenant que je n’y retournerais plus.




PS: Je ne sais pas si ça suffit ou si je dois continuer sur la façon dont Aliyah s'en prend plein la tronche et s'enfuit, à vous de me dire^^




Histoire/Liens




Le Retour du Jedi sortait dans les salles obscures du monde entier, un évènement quasi historique. Pendant ce temps-là, Geluck faisait connaître son Chat à moindre échelle, Eurythmics lâchait leur bombe « Sweet Dreams » et les membres de Kiss apparaissaient pour la première fois sans leurs maquillages. Sur la planète pop, Michael Jackson déchainait ses fans en exécutant en avant-première son célèbre moonwalk…

L’évènement majeur de 1983 pour mes parents n’avait rien à voir : une môme qui gueulait la nuit, pleurait quand elle avait des coliques et criait quand elle avait faim. En bref, j’étais déjà une emmerdeuse. Je ne pleure plus quand quelque chose me contrarie, mon truc c’est plutôt taper du poing sur la table maintenant. J’ai eu de bons cours auprès de mon frère aîné, Natanaele… et grandir dans une famille de mafiosi aide à s’endurcir.

Palerme, c’est magnifique, c’est un aimant à touristes mais elle n’en reste pas moins un nid de truands et trafiquants en tout genre. Pas n’importe lesquels puisqu’une famille de la Cosa Nostra y est établie. Chance ou malchance, je ne sais pas, mais mon père en était un Soldat d’honneur, il effectuait des tâches les plus douteuses les unes que les autres. Je ne savais jamais ce qu’il faisait exactement et je ne veux toujours pas le savoir, même s’il n’avait pas été soumis à la loi du silence. Je ne l’accuse pas pour autant, c’est juste plus facile de rester dans le flou. J’ai été éduquée dans cet environnement à la fois violent, macho et saturé de secrets, si bien que je n’y vois rien de choquant.

Sicile, fin du XXe siècle, mafia, le décor est planté.

L’illégalité aidant, mon père gagnait bien sa vie, comme mes oncles, cousins ou amis de la famille, qui ne se privaient donc pas de m’offrir de beaux cadeaux. Pour la gamine que j’étais à l’époque, c’était le rêve. Tout ça a fait que j’étais épanouie et tanguait vers le garçon manqué. N’avoir qu’un frère comme compagnie y contribuait, mais la mentalité machiste m’y poussait également. Je ne voulais pas n’être qu’une poupée qu’on bichonnait et encore moins finir comme ma mère, le cliché même contre lequel les féministes luttaient : femme au foyer, soumise, acquiesçant à tout ce que disait son mari. Son quotidien ? S’occuper de ses gosses, faire la cuisine, la vaisselle, la lessive, en somme tout ce que je trouve ennuyant à mourir. Je ne suis pas féministe pour autant, mais le premier qui me traitera comme une belle plante bonne à pondre des gosses et à faire le ménage se prendra une claque sur la gueule.

Gamine, on me surnommait Brise-Pif, j’étais une petite terreur. Ça a continué à l’adolescence, même si je ne frappais plus pour piquer les bonbons d’un camarade de classe. A cette époque, j’étais turbulente, mais j’entamais les hostilités seulement si on me faisait vraiment chier. Après quelques bagarres, on ne me cherchait plus en général. Faut dire que j’étais à bonne école, mon frère n’était pas du genre doux et on était assez lié pour qu’il m’encourage à savoir me défendre et m’apprenne quelques trucs. D’ailleurs, Nat’ intégra la Cosa Nostra à ses dix-huit ans. Je lui ai demandé plusieurs fois pour l’accompagner lors d’une mission, mais la réponse était toujours la même : personne en dehors du cercle n’avait le droit de savoir quoi que ce soit. Souvent, il ajoutait qu’il valait mieux pour moi rester à l’écart, qu’il ne se pardonnerait pas s’il m’arrivait quelque chose. Je le comprenais et j’étais consciente que je vivrais mieux loin de tout ça, mais au fond de moi, je crois que je voulais prouver que je valais autant qu’un homme, que moi aussi je pouvais servir la famille et en être digne. La différence que notre père faisait entre nous me blessait et je souhaitais qu’il me regarde comme il regardait Natanaele.

L’année suivante – j’avais dix-sept ans – je suis tombée dans la drogue (pas de commentaire sur Obélix, par pitié). On essaye et on ne peut plus s’en passer, tout le monde connait le schéma. Quand les parents l’apprirent, j’ai été traitée comme une moins-que-rien, ça ne m’a pas empêchée de continuer. J’étais pas fière de moi, mais foutre une gifle – même métaphoriquement parlant – à ce paternel éveillait un plaisir malsain.

… Et pendant ce temps-là, Shakira faisait fantasmer la gente masculine avec son déhanché chaud comme la braise, les fans des Minikeums pleuraient l’arrêt de sa diffusion et Di Caprio narguait Tom Hanks dans « Arrête-moi si tu peux ! ».

2002, pas une très bonne année. La situation s’était tellement dégradée à la maison que Nat’ m’avait accueillie chez lui. Et j’étais arrivée au point où voler mon propre sang ne me posait aucun souci de conscience. Ce soir-là, j’étais en manque et prête à tout pour avoir un peu d’héroïne. Pratique quand ton frère en transporte – la mafia se fait des milliards d’euros grâce au trafic de cette poudre blanche. Mais c’est pas une raison pour laisser passer quelques largesses, elle tenait à son fric. Quand Nat’ s’est rendu compte qu’il en manquait, il a pété un câble. Stone, j’ai rien nié, au contraire, j’ai vanté les mérites de sa marchandise ; non, pas la sienne, c’est ce qui posait un gros, très gros problème. Il a prévenu son Capodecina qu’on lui avait volé une partie de la cargaison… sans me citer, il n’était pas prêt de me livrer. Il risquait énormément, on a même failli finir carbonisés quand un mafioso a mis le feu à l’appartement pour s’assurer qu’il payerait sa dette. Le sommeil léger servait pour une fois : on a senti la fumée avant que les flammes bloquent les entrées. En bref, on l’a échappé belle. Heureusement que je n’avais pas piqué grand-chose ; on a travaillé comme des malades et, quand il a enfin pu rembourser la différence, Natanaele est parti pour la Nouvelles-Orléans. A l’époque, je ne le savais pas, il s’est cassé sans rien dire pour être sûr qu’on ne le piste pas. On ne quittait pas Cosa Nostra.

Ça a été le déclic, le choc qui m’a donné la volonté d’arrêter mes conneries. J’ai galéré pour arrêter, mais j’y suis arrivée et je ne me ferais plus avoir. Du moins je compte là-dessus. Clean, j’ai repris progressivement le contact avec ma famille, tout en restant assez éloignée. C’est à cause de leurs conneries que Nat’ est parti et doit continuellement faire gaffe à ses fesses. D’accordo, j’avais foiré aussi. Je le sais, c’est bon, pas la peine de remuer le couteau dans la plaie.

Bref, passons à autre chose. J’ai fait des études d’art à l’Accademia di Belle Arti, j’en suis sortie avec un sacré coup de crayon. Ça n’a pas vraiment plu à mes parents et encore moins que je décide de devenir tatoueuse après m’être marquée la première fois. J’en profitai pour reprendre des distances. J’avais toujours peur qu’ils ne découvrent mon rôle dans l’embrouille de Nat’, je ne voulais pas imaginer ce qu’ils me feraient s’ils l’apprenaient.

Mon frère n’a repris contact avec moi qu’en 2009, alors que le monde se prenait la claque du Traité Requiem. La peur qu’il avait soudain pour moi avait accéléré sa résolution à me pardonner, j’imagine. L’annonce des vampires, et prétendant au même statut que les humains, ne l’a pas fasciné, et c’est un euphémisme. Je suis sûre qu’il croyait que j’étais du genre à faire partie des fanatiques prêts à n’importe quoi pour en rencontrer un, voire se faire transformer. Le con quand même. Mais j’ai quand même accepté son invitation à venir passer du temps chez lui, aux Etats-Unis, parce qu’il me manquait. Là-bas, il s’est rendu compte que je n'étais pas une de ces tarées excitées à l’idée d’avoir une histoire d’amour interdite – qu’est-ce que des auteurs pouvaient infliger au monde… A vrai dire, je percevais les vampires comme n’importe quel être humain, avec juste des particularités en plus, voilà tout. Merci, je sais très bien qu’ils peuvent me tuer si l’envie leur prenaient. Comme un humain armé, j’ai envie de dire. Je me suis prise plusieurs fois la tête à ce sujet avec Nat’ d’ailleurs, ce qui n’a pas empêché de nous revoir l’année suivante, ce fameux été 2010.

Ces vacances-là, j’avais repéré un putain de bon tatoueur, sa technique était bluffante. Je veux absolument recevoir ses conseils ! Je vais profiter de venir passer les fêtes de fin d’années avec Nat’ pour le convaincre de m’embaucher. Et qui sait, avec un bon coup du hasard, je recroiserais Keith et j’arriverais à en savoir plus.



Vous êtes aussi une personne :



Nom/Pseudo: Kettricken, Miko, Nono ou Mony il y a longtemps par ici x)
Âge : 21 ans
Comment avez-vous connu le forum ? On se le demande ! xD
Avez-vous lu le règlement - Placez le code du règlement :
Spoiler:
 
Avez-vous lu le groupe relatif à votre personnage - Placez le code :
Spoiler:
 
Un p'tit mot pour nous ? xD ? J'avais dit que je m'inscrirais mardi, mais finalement vu que j'en ai l'occasion, je vous soumets déjà ma fiche ! Comme ça, s'il y a des trucs à revoir, je pourrais m'en occuper d'ici mardi et vous soumettre une version plus correcte à ce moment-là. (Je ne suis que de passage cet aprem, après je retourne m'ennuyer.)

Je tiens à vous féliciter, parce qu'OMG ce fo' est orgasmique OO Le design est tout beau, les couleurs magnifiques, les codes wouaw, la base de jeu est développée et super bien agencée.... Au passage, les explications sont très agréables à lire, elles filent toutes seules - et puis, le truc sur le Ferrero rocher, énorme xD (J'en ai envie depuis que j'ai lu ça ><). Bref, merciiiiiiiiii et je suis contente de revoir Requiem ♥






Revenir en haut Aller en bas


J. Midnight Monroe

Vampire
Vampire


Profil
░ Nombre de messages : 120
░ Copyright : Lili59 (avatar) & Backseat (gif)

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 13:37


Bienvenuuuuue ! Very Happy.

Quelle belle demoiselle, oulala! Bonne chance pour... Bah, pas pour ta fiche en fait vu qu'elle est fini xD. Mais pour ta validation Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas


Odalynn R. Nightingale

Odalynn
Odalynn


Profil
░ Nombre de messages : 4498
░ Copyright : Rose / Tumblr.

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 13:39


Harmooooo le retour ! ( Ou pas, mais tu as compris l'idée, j'suis sure )
Bon retour sur Requiem ! Et j'suis plus que contente que t'ai cédé à la tentation Mais vraiiiiment ! Si personne ne s'est occupé de ta fiche, j'le ferais après avoir mangé un bout * A faiiiim *

................................................
Le mariage du ciel et de l'ombre ❧



« Les meilleurs ennemis du monde..Voilà ce que nous sommes. Amorce de sourires et de bombes.. Et du mal qu'on s'donne. C'est toi contre moi, on s'y retrouve. On s'y perd. C'est toi contre moi..On se révolte, On se soumet. Mets-toi contre moi.. La guerre encore, On s'y fait. Mets-toi contre moi. Pourvu qu'on reste..Les meilleurs ennemis du monde. Et tant pis si on l'est..Le mariage du ciel et de l'ombre. Je te hais comme tu es. »


Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com/forum


Aliyah E. Cortesi

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 167

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 13:58


Mercii

Lulla: Vi, Mary est beeeeeelle *_*

Odalynn: Merci, c'est trop gentil J'suis toujours humaine, après, ouais ça change ! xD D'accord, pas de souci, je serais patiente *sage*
Revenir en haut Aller en bas


Athenahys V. Nightingale

Athenahys
Athenahys


Profil
░ Nombre de messages : 1213
░ Copyright : Texas♦Flood • Moriarty

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 13:58


Tout d'abord, bienvenue parmi nous && bonne continuation
Ensuite, si tu continues comme ça avec tes compliments, Lynn' et Angy' vont nous faire un arrêt cardiaque de bonheur Razz

Tes codes sont validés et ...

Félicitations !

Tu es pré-validée sur Requiem ! N'hésite pas a faire un tour du côté du Marché du surnaturel pour te tenir au courant de ce que tu peux te payer avec tes points de Vitae ( que tu trouves dans ton profil ). Mais avant, tu peux activer, également, ton profil et le remplir. Pour ouvrir tes sujets de relations, il suffit d'aller Ici et de topics, par . Pour trouver un rp, tu peux aller voir Ici. Dans tous les cas, amuse toi bien sur le forum


J'ai beaucoup beaucoup aimé ta fiche
Un admin' passera par là pour officialiser tout ça, sauf si on les a déjà perdus Razz



................................................
Revenir en haut Aller en bas


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 14:11



MDR Nahys mode flash et..

NONOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO quelle sale chieuse ta perso quand même MDR ! Y'a rien a changer sur ta fiche et puis content que tu aimes le remaniement !

Je te valide donc officiellement - ce fut rapide !

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Aliyah E. Cortesi

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 167

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 14:28


Wouow, déjà oO Je pensais que j'aurais eu des trucs à modifier ! (Nan mais je me plains pas !)

Merci, madame la bonne Fée
J'arrête pour les compliments alors, je veux pas les tuer xD Et j'attends la confirmation o/

Edit: Tain, mais je reçois toujours pas les alertes T_T

OUAIS ANGYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY merciii, et je peux te rappeler comme ça

Et ouais, vous allez vous rendre compte à quel point j'ai plein d'idées pour faire chier les gens ! D'ailleurs, c'est le moment où je ressors Angybou ? *fuit*

PS: J'ai eu une semaine avec pratiquement que ça à faire, ça aide xD
Revenir en haut Aller en bas


Angelus L. Marsden

Angy
Angy


Profil
░ Nombre de messages : 2756
░ Copyright : Rose, Hxcairy

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 14:29



NAH T'AS PAS LE DROIT DE RESORTIR ANGYBOU ! >< C'est interdit par la charte ! M-D-R *La tape*

................................................

« Never thought that would happen. I didn´t dream that big and I am a pretty big dreamer »
« I think the chain broke away and I felt it the day that I had my own time. I took advantage of myself and felt fine, but it was worth the night. I caught an early flight and I made it home » BURIED MYSELF ALIVE-THE USED


Revenir en haut Aller en bas
http://www.l2equiem.net


Aliyah E. Cortesi

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 167

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 14:34


La charte ? Oh zut, j'ai zappé ce truc donc... *sifflote*

Et me tape pas ou je réplique ! ><
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


Profil

Perso'



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 15:12


ANGYBOU MDRRRR
MON HIBOU FOU DINGUE je me souvenais plus de ce machin
merci de me l'avoir rappelé mony MDRRRRRR
et bienvenuuuuuuuuuuue


Revenir en haut Aller en bas


Caleb F. O'Connel

exterminateur
exterminateur


Profil
░ Nombre de messages : 277
░ Copyright : Lizard Inc

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 15:55


Wah une validation éclair, c'est chouette ça Razz

(Re)bienviendue mademoiselle, pas encore pris le temps de lire la fiche, mais visuellement le personnage a déjà l'air très intéressant ^^ (me like tattoos Razz )

A pluche sur le forum, et pourquoi pas en rp ^^
Revenir en haut Aller en bas


Vaughn Reenberg

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 92

Perso'



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 18:43


    Une copine humaine ! *O* Bienvenue. ♥
    Kettricken, t'es pas une amatrice de l'Assassin royal toi ? <3
Revenir en haut Aller en bas


Lyle O. Mendes

Lycan
Lycan


Profil
░ Nombre de messages : 210

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Sam 17 Déc - 22:43


Te voilàààààààààààààààààààààà avec mon joli vava *_*
Bienvenue Tu gères la fougère pour la validation en deux secondes !
Revenir en haut Aller en bas


Aliyah E. Cortesi

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 167

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Lun 19 Déc - 18:13


Merci

'Ric, cool c'est toi qui va te faire tuer o/ Evolution : Angyduc, si j'me souviens bien ! XD

Caleb, c'est trop fort, je sais pas comment j'ai fait, mais j'ai capté direct que t'étais Hadrian oO

Vaughn, copain humain ! En plus, j'ai vu dans les origines : danoises et espagnoles, on dirait moi, c'est pas courant ! xD Et ouais, totalement fan de l'AR *_*

Keith, je t'attends pour RP
Revenir en haut Aller en bas


Caleb F. O'Connel

exterminateur
exterminateur


Profil
░ Nombre de messages : 277
░ Copyright : Lizard Inc

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Lun 19 Déc - 19:06


C'est le Bienviendue, il me grille direct Razz
Revenir en haut Aller en bas


Aliyah E. Cortesi

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 167

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Lun 19 Déc - 19:29


Ah bah j'avais pas fait gaffe ! XD
Revenir en haut Aller en bas


Caleb F. O'Connel

exterminateur
exterminateur


Profil
░ Nombre de messages : 277
░ Copyright : Lizard Inc

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Lun 19 Déc - 21:46


Une bonne intuition alors Razz
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Profil

Perso'



MessageSujet: Re: Aliyah - Tender Trip on Earth Aujourd'hui à 1:50


Revenir en haut Aller en bas
 

Aliyah - Tender Trip on Earth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Trip à trois!
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Another Earth [DVDRiP]uptobox
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REQUIEM V.2 ◑  :: 
♦•.Here we are !.•♦♦•.Here we are !.•♦
 :: 
Bienvenue en ville
 :: 
Fiches Validées
-



Voir la Carte
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit