FORUM FERME ! VOUS POUVEZ NOUS RETROUVER SUR
AES . SIDHE






Partagez | 

 

 Just another name -Caleb-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Megalyn Stabler

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 302
░ Copyright : Moriarty & Tumblr

Perso'



MessageSujet: Just another name -Caleb- Lun 9 Jan - 20:25


Encore une journée trop longue à la Nouvelle Orléans. Meg regarda l’équipe de nuit prendre la relève. Elle n’en faisait pas partie et pourtant, elle était toujours là. Assise à son bureau. Tous ceux qui partaient la saluaient en souriant. Elle ne se liait plus tellement aux autres flics depuis que Caleb était parti. Elle lui en avait beaucoup voulu au début. Pendant une journée et une nuit. Mais elle comprenait parfaitement. Si quelque chose était arrivé à quelqu’un de sa famille… Elle n’était pas certaine de pouvoir se contenir comme il l’avait fait. Quitter la police pour faire son dirty job en contournant la loi. Ou en l’utilisant de façon détournée. Elle esquissa un léger sourire. Parfois, Caleb se montrait encore plus vicelard que le plus véreux des avocats. En réalité, souvent depuis qu’il était devenu privé. Ça l’amusait beaucoup, même si ses supérieurs étaient profondément exaspérés. Elle faisait mine de l’être aussi, alors qu’en son for intérieur… Elle aimait beaucoup son statut neutre, un peu comme la Suisse. Compter les points, les regarder se rendre les coups. Faire semblant d’être du côté de ses chefs alors qu’elle aurait été du côté de Caleb si elle avait du choisir de prendre parti. Mais ce genre de choses ne l’intéressait pas du tout, et il était le seul à vraiment s’en rendre compte.

Lorsqu’elle termina enfin sa paperasse, il faisait nuit. Il n’était pourtant pas si tard. Tout juste 21 heures. Elle avait l’impression qu’il était bien plus tard. Elle aurait aimé pouvoir s’octroyer une heure ou deux de son péché mignon. Rien d’illégal ou de mauvais pour la santé. Ou les deux. Non, absolument rien de tout cela. Bien au contraire. Ce péché mignon, personne n’en avait connaissance, même pas celui avec qui elle avait rendez vous. Et pourtant il savait sur elle des choses pas vraiment reluisantes. Elle en aurait tué un autre pour moins que ça. Mais lui, c’était son partenaire, même si techniquement, il ne l’était plus.
Après un bref arrêt chez elle, elle se dirigea vers l’endroit où elle devait rejoindre Caleb. Ou lui, la rejoindre. Ce n’était pas une question de ponctualité. Ils avaient une heure, toujours la même : 22 heures 30. Il n’y avait que l’endroit qui variait de temps à autre. Ce soir là, elle avait eu envie de changer. Elle lui avait proposé le Blacksmith et, son absence de réponse était une confirmation. Comme toujours. Il ne répondait que dire non. Ça ne la dérangeait pas outre mesure, mais ça ne devait pas être évident pour ses conquêtes. S’il en avait. Ce n’était pas exactement leur sujet favori de conversation.

Meg poussa la porte du bar. Un bref coup d’œil lui indiqua que la soirée serait sans doute calme. Ce qui n’était pas toujours évident dans ce genre d’endroit. Elle aurait été bien incapable pourquoi elle était si sûre d’elle. Peu importait. Elle n’était pas en service, les habitués alcooliques (ou pas) de l’endroit pouvaient bien s’entre tuer qu’elle n’en aurait rien à faire. Elle n’était pas en service, n’avait même pas d’arme sur elle. Les humains n’étaient pas les plus dangereux personnages qu’elle pouvait rencontrer. Et ils étaient hélas les seuls qu’elle pouvait encore maitriser à mains nues. Elle soupira. Elle était là pour se détendre, pas pour passer sa soirée à faire le flic, même si un flic ne quittait jamais vraiment sa veste.
La jeune femme passa devant le bar, ignorant royalement les clients pour se diriger vers une table un peu à l’écart. Se faisant, elle chercha Caleb du regard, sans l’apercevoir. Il ne tarderait guère, de toutes les façons. Elle s’installa, les jambes croisées mais légèrement étendues, et un bras par-dessus le dossier. Une posture quelque peu masculine mais aussi assurée. Elle alluma une cigarette, se polluant les poumons avec délice. C’était mauvais pour sa santé ? Et alors ? Il fallait bien mourir un jour et il était clair qu’elle ne deviendrait jamais un vampire. Ou autre chose…

Mais sa patience légendaire commença à montrer un léger signe de faiblesse lorsqu’un bref regard à sa montre lui indiqua que Caleb avait une trentaine de minutes de retard. Sans avoir même daigné la prévenir. Elle soupira et descendit cul sec son whiskey. Et en commanda deux autres. Il lui arrivait parfois d’être effectivement en retard. Mais ça n’avait jamais dépassé les quarante cinq minutes. Ce ne serait d’ailleurs pas le cas ce soir là. Déjà il poussait la porte, la cherchant du regard avec ses yeux sombres. L’observant, elle songea qu’il aurait pu être quelque peu… Inquiétant, avec son air renfrogné des mauvais jours. Elle se redressa, prenant une posture un peu moins avachie.

« Tu es en retard. » Elle alluma une cigarette et pencha la tête en l’observant, tandis qu’il s’installait. « J’ai failli partir. »
Revenir en haut Aller en bas


Caleb F. O'Connel

exterminateur
exterminateur


Profil
░ Nombre de messages : 277
░ Copyright : Lizard Inc

Perso'

We are the future
Capacités & Faiblesses ::
Rumeurs ::
Relations Rp ::



MessageSujet: Re: Just another name -Caleb- Ven 13 Jan - 20:56



Une ruelle du quartier français, il était 22h20...
Une odeur de cramoisi accompagna la chute du jeune vampire, l'emprunte de la paume de l'irlandais encore clairement visible à travers son faciès. Il n'avait même pas eu le temps de crier, la lumière ayant détruit ses cordes vocales à travers sa bouche grande ouverte. Lentement il tombait en cendres aux pieds de son meurtrier, qui terminait sa clope avec un regard impassible. Encore un jeune inexpérimenté qui s'était cru assez malin pour se faire l'Exterminateur seul. C'était le soucis de pas mal de jeunes initiés, qui de par leur nouvelle immortalité toute relative, se pensaient invincibles et à l'abri de tout danger. Le pire c'était que Caleb ne l'avait même pas chassé celui-là, il n'avait fait que suivre les directives sur une lettre anonyme, lui indiquant que quelqu'un aurait des informations susceptibles de l'aider à retrouver sa nièce. Un piège grossier, auquel le privé avait tout de même répondu. Et voilà le résultat, un jeune vampire mort et un Caleb passablement énervé, même s'il ne laissait rien transparaître. Et si le vampire n'aurait pas été seul? Si le piège aurait été tendu par un ennemi plus aguerri? Caleb ne se posait même pas ce genre de question lorsqu'il s'agissait de sa nièce. Son sens commun et sa prudence volaient aux oubliettes, preuve s'il en était que parfois, il n'était pas plus malin que ces jeunes vampires qu'il supprimait à tour de bras...
Un coup d'oeil à sa montre, 22h22. Un soupir, un juron en vieil irlandais, il allait être en retard, encore. Megalyn n'allait sûrement pas lui en tenir rigueur mais bon, ça le foutait mal d'être aussi peu ponctuel...

Megalyn... Quand il pensait à elle, il se demandait comment elle faisait pour le supporter. Depuis qu'il avait quitté la police il avait changé du tout au tout, mais malgré ça elle n'avait pas cessé de le soutenir. Plus que des partenaires, il étaient des amis, et elle le prouva plus d'une fois alors que lui, il avait le sentiment de l'avoir laissée tomber. C'était évidemment plus qu'un sentiment puisque c'était la vérité, mais pourtant elle était restée en contact, lui servant presque de bouée de sauvetage pour ne pas sombrer totalement. Certes ce qu'il était devenu n'était pas très reluisant, mais qui sait à quel point ça aurait pu être pire sans Meg. Sachant pertinemment que jouer simplement l'amie n'aurait pas suffit, c'était elle qui avait proposé à Caleb de lui servir de lien actif au sein de la brigade, pendant qu'en échange il lui servirait de lien "underground" pour ses propres enquêtes. Le motiver à rester à flot en combinant amitié et travail, c'était une idée brillante. On disait que derrière chaque homme se cachait une femme, et pour Caleb cette femme était clairement Megalyn. Dommage qu'il ne le réalisait pas encore complètement...

Il était un peu plus de 23h lorsqu'il poussa la porte du Blacksmith. Ce n'était pas leur lieu de rencontre habituel, mais ce n'était pas idiot de changer de temps en temps, histoire d'éviter la routine. En même temps, c'était plus loin que leur bar fétiche, et du coup le retard fut plus important que prévu. Mais bon, pas la peine de se prendre la tête avec ce genre de détail... Scrutant les lieux à la recherche de Meg, il repéra la tignasse de la jolie rousse sans mal, malgré l'obscurité ambiante. Avant de s'avancer, il usa de ses sens d'Exterminateur pour analyser l'établissement plus en détail. C'était une sale habitude qu'il avait adopté depuis quelques temps, mais qui lui avait déjà sauvé la vie. Rien à signaler, il pouvait arrêter de flirter avec la parano. Arrivé près de son ex-partenaire il lui fit la bise, remerciant intérieurement la bombonne de déodorant qu'il gardait dans la boîte à gant de sa voiture pour masquer l'odeur de l'avarié qui avait tenté de lui faire la peau, moins d'une heure auparavant. En retour elle lui fit quelques remarques sur son retard, auxquelles il répondit distraitement:

- Ennui mécanique, tu connais ma caisse...

Quel affreux menteur. Bien évidemment Megalyn savait quand il mentait, et lui savait qu'elle savait, mais il savait aussi qu'elle ne chercherait pas plus loin. Fouillant les poches de sa veste il en sortit son paquet de cigarettes, vide. Une petite grimace de frustration, avant de tendre le bras vers la rouquine et de lui voler la clope dans son bec, comme ça, sans permission. Elle détestait ça, mais cette petite habitude remontait à loin, à l'époque où ils étaient encore partenaires. En même temps c'était sa faute, elle n'avait qu'à pas fumer les mêmes que lui...

- Whiskey hein...

Lors de leurs rendez-vous mensuels, il y avait deux type de boissons possible. La Guiness, quand ils étaient juste là pour se bourrer la gueule en concourant sur qui tenait le plus longtemps, ou Whiskey, quand il fallait se lâcher et se détendre parce que la journée, la semaine voir le mois tout entier avait été pourri. Visiblement, on avait cette fois à faire au deuxième cas de figure. S'emparant d'un des deux verres encore remplis commandés plus tôt par Meg, il l'enfila cul sec, histoire de rattraper son retard. Il souleva ensuite le verre vide à l'attention du barman pour lui en demander deux nouveaux, et reporta enfin son attention sur son amie.

- Toi d'abord... Lança-t-il, comme pour amorcer la rétrospective de leurs dernières mésaventures...
Revenir en haut Aller en bas


Megalyn Stabler

humain
humain


Profil
░ Nombre de messages : 302
░ Copyright : Moriarty & Tumblr

Perso'



MessageSujet: Re: Just another name -Caleb- Dim 22 Jan - 13:06


« Oui, je la connais. Et puis ce n’est pas comme si c’était la première fois, hum ? »

C’était en réalité un pieux mensonge. Elle n’était pas très mécanique, il fallait dire. Quand bien même, Caleb avait toujours une excuse valable. Il la salua d’une façon très européenne. Dire que cela la mettait mal à l’aise aurait été excessif. Disons plutôt qu’elle ne s’y habituait pas. Pas plus qu’elle ne s’habituait au vol de cigarette directement sur ses lèvres. Mais elle ne dirait pas plus. A quoi bon ? Il aurait recommencé la fois suivante, à la fois par défi et par oubli.

« Un irlandais comme toi ne devrait tourner qu’à ça. » répondit elle en levant son verre.

Faire le concours de qui tiendrait le mieux avec le plus d’alcool dans le sang ne la tentait pas ce soir. Il y en avait, des soirs comme ça. Lui non plus, visiblement. De toute façon, ils terminaient toujours ex aequo. Mais ils s’amusaient comme ils pouvaient, personne n’avait dit que cela devait être mature. Mais ce soir, ça serait plutôt dépressif. Il fallait bien varier les plaisirs.

« Moi d’abord… » marmonna t’elle en se passant une main dans les cheveux. Elle ne savait pas vraiment par où commencer. « Je mène une enquête. Pas réellement secrète, mais pas non plus officielle. »

Meg fit une pause, buvant une longue gorgée de son verre. Si longue qu’elle le termina, et grimaça lorsqu’elle s’en rendit compte. Elle fit signe un serveur et il lui en apporta un autre presque immédiatement.

« Au début, je me suis dit que si je parvenais à résoudre tous ces meurtres, j’aurais une sacrée promotion. Le poste de lieutenant pour lequel je travaille depuis que je suis inspecteur. » Elle regarda Caleb. « Ne fais pas l’étonné, tu sais très bien à quel point je suis ambitieuse. » lâcha t’elle avec un sourire. « J’ai déjà réussi à les relier, et je n’ai fait que la Louisiane. Je ne voudrais pas devenir directement commissaire, hum ? »

Elle sourit, mais c’était un sourire plutôt ironique. Elle n’avait tout bonnement pas le temps. De chercher d’autres cas dans les états les plus proches. Alors dans le pays. Car avant de réaliser qui était le responsable de ces massacres, elle n’aurait jamais pu imaginer que ledit responsable serait allé plus loin que cela. Elle savait
désormais qu’outre le fait qu’elle devait viser plus loin, elle devait aussi viser plus tôt. Ce n’était pas n’importe qui. Mais ça, il n’était pas prêt de le savoir. Pas question qu’elle le mêle à ça.

« De toute façon, seule, il me faudrait toute une vie, et je doute qu’un quelconque capitaine ne m’offre la moindre aide et encore moins la moindre autorisation. Mais peu importe. A ton tour. »

Voilà, c’était dit. Elle ne lui en révèlerait pas plus, mais au moins, quelqu’un saurait si elle venait à disparaitre. Parce qu’elle n’était pas naïve. Tôt ou tard, il la rattraperait et elle finirait comme les autres. Ce qui le retenait était sans doute le fait qu’elle était flic. Il y aurait toujours une personne pour se demander ce qu’elle foutait. Elle alluma une nouvelle cigarette.

« Et toi alors ? Tu avances ? »

Elle connaissait déjà la réponse, hélas. C’était toujours la même chose. Ou presque. Et ça la désolait. Il se perdait dans la recherche de sa nièce. Elle ne le lui disait pas, mais elle ne pensait pas vraiment qu’il la retrouverait un jour. Parfois, les gens disparaissaient et on ne les revoyait jamais. Spécialement dans le monde qui était le leur désormais. Mais elle pouvait le comprendre. A sa place, elle aurait aussi refusé de perdre espoir. La famille était ce qu’il y avait de plus important, n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Profil

Perso'



MessageSujet: Re: Just another name -Caleb- Aujourd'hui à 3:57


Revenir en haut Aller en bas
 

Just another name -Caleb-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ♥
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)
» Caleb le sorcier au pouvoirs mysterieux [validée]
» LoL c'est bien mais en rp, c'est mieux ! [Caleb, Juliet, Sammy, Alexandre, Sphinx, Andrew, Vara]
» Quand frapper rime avec jouer [PV Caleb]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REQUIEM V.2 ◑  :: 
♦•.New Orleans.•♦♦•.New Orleans.•♦
 :: 
Mid-City
 :: 
Le Blacksmith - Bar
-



Voir la Carte
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit